Longueil-Saint Marie accueille une plate-forme multimodale en prévision du canal Seine-Nord Europe

Le port fluvial de Longueil-Sainte-Marie dans l’Oise (Hauts-de-France) a été aménagé en plate-forme multimodale d’une surface de 14 hectares. Inauguré en novembre 2013, le nouveau site comporte un terminal pour conteneurs qui vise un trafic annuel de 20 000 conteneurs standards en 2018. Il comprend aussi une zone de stockage en vrac ainsi qu’une zone "espace écologique humide". Situé à l’intersection du réseau routier (A1 et RD200) et de la rivière Oise, il prévoit d’être raccordé au futur canal Seine-Nord Europe ainsi qu’aux lignes ferroviaires.

Autres outils

 
Terminal à containers © Pixabay - Creative Commons Terminal à containers © Pixabay - Creative Commons

" Le jour où le canal Seine Nord sera livré, nous changerons de dimension. Un conteneur sur deux qui part de Paris va à Anvers (Belgique). Nous serons en première ligne. "

Stanislas Barthélémy, maire de Longueil-Sainte-Marie et président de la communauté de communes de la Plaine d'Estrées

L’aménagement du port fluvial est accessible aux unités fluviales jusqu’à 4 400 tonnes. Il a permis d’ouvrir la zone d’activités au trafic de conteneurs sur l’Oise. Cette rivière, reliée à la Seine au sud-ouest, connecte les liaisons routières avec le transport fluvial jusqu’aux ports de Paris, de Rouen et du Havre.

Cette opération a été initiée par le Syndicat mixte du port fluvial de Longueil-Sainte-Marie, qui regroupe le Conseil départemental de l’Oise, la Communauté d’agglomération de la région de Compiègne et la Communauté de communes de la Plaine d’Estrées.

Le terminal à conteneurs a accueilli ses premiers conteneurs en avril 2015, avec la mise en place d’une ligne fluviale régulière avec Le Havre. D’une superficie de 23 000 m² (extensible à 60 000 m²), il est équipé d’un quai de 190 m de long. Il peut accueillir un trafic annuel de 20 000 conteneurs "EVP" (Equivalent Vingt Pieds).

Il est exploité par la Société Terminaux de Seine. La zone "vrac" de 41 500 m² (extensible à 60 000 m²) comprend un terminal pour granulats. Il vise une activité de 280 000 tonnes en 2018. Une zone "espace écologique humide" de 58 300 m² s’étend le long de la voie TGV. Un parking pour poids-lourds et des accès routiers facilitent l’interconnexion avec le réseau routier, en particulier l’autoroute A1 qui relie Paris à Lille, ainsi que la voie express RD200 qui permet de rejoindre Compiègne.

Grâce à la plate-forme multimodale de Longueil-Sainte-Marie, les entreprises peuvent faire circuler leurs marchandises entre la région et le Bassin parisien ainsi que les ports de Rouen et du Havre. Le site atteindra son fonctionnement optimum lorsque sera construit le canal Seine-Nord Europe reliant l’Oise au canal Dunkerque-Escaut. Il constituera alors un point logistique important sur la route fluviale reliant les ports de Paris, de Rouen et du Havre au grand port maritime de Dunkerque et à l’Europe du Nord.

Plusieurs entreprises de la zone d'activités de Longueil-Sainte-Marie ont accueilli avec plaisir la mise en service du port. C’est le cas du fabricant allemand d’éoliennes Enercon, qui a installé son usine de fabrication de mâts béton sur la commune de Longueil-Sainte-Marie dès 2012, en particulier pour être proche des axes autoroutiers et des voies navigables de l’Oise.

Le raccordement aux voies ferrées est encore à l’étude afin d’analyser l’utilisation qui en sera faite. Quant à la construction du canal Seine Nord, il s’agit d’un projet attendu avec impatience par les acteurs locaux, car il donnera toute son ampleur à la plate-forme multimodale de Longueil-Sainte-Marie.


Total investment and EU funding 

Le projet “La plate-forme multimodale de Longueil-Sainte-Marie précède Seine-Nord Europe” a fait l’objet d’un investissement total de 11 711 666 EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional s’élève à 994 840 EUR au titre du Programme opérationnel Picardie pour la période de programmation 2007-2013.

 


Date de rédaction

23/11/2017