Issu du projet Vento e Porti, le système de prévision des vents Webgis améliore la gestion des ports

Grâce à Vento e Porti, quatre ports italiens, Gênes, Savone, La Spezia et Livourne et un port français, Bastia en Corse, bénéficient d’une plateforme de mesures et de suivi des vents en temps réel, Webgis. A partir de statistiques et d’algorithmes, Webgis réalise des prévisions de vent à court et moyen terme. Les données recueillies grâce à ce système transfrontalier uniforme, facilitent la gestion des ports. Les transporteurs et les autorités portuaires peuvent ainsi mieux planifier les mesures opérationnelles en fonction des conditions météorologiques. La sécurité des ports en est améliorée.

Autres outils

 
Carte Italie – France © Union européenne Carte Italie – France © Union européenne

" Les retombées sur les ports italiens sont surtout au niveau environnemental, avec un impact sur les émissions des navires : quand il y a du vent provenant du coté méridional, par exemple, les procédures des Capitaineries obligent les navires à n'utiliser que les générateurs situés du coté Sud. Par ailleurs, aux terminaux pour le vrac, quand il y a du vent, les tas sont arrosés avec de l'eau ou du pelliculant. Dans les deux cas, des prévisions à court terme peuvent garantir des économies d'échelle. "

Giuseppe Canepa, Autorité Portuaire de Gênes

Vento e Porti a réuni les communautés portuaires et scientifiques italiennes et françaises pour mettre au point une plateforme de gestion intégrée des données relatives aux vents, Webgis. 23 anémomètres sont répartis entre cinq ports transfrontaliers, Livourne, La Spezia, Savona, Gênes en Italie et Bastia en France.

Webgis fournit les informations en temps réel sur la situation des vents. Il permet aux autorités portuaires d’informer les usagers sur les conditions météorologiques attendues et ainsi d’optimiser la sécurité de navigation, l’accessibilité aux ports et le trafic urbain. 
La Capitainerie, les pilotes, le personnel préposé aux amarres, les armateurs et le personnel en charge du terminal utilisent les prévisions de Webgis, aussi bien pour piloter les navires à l'intérieur des zones portuaires (de plus en plus étendues) que pour gérer le terminal, par exemple lors des opérations d’arrimage et désarrimage ou pour l’utilisation de la grue de quai.

A travers la signature d’une entente entre les ports du projet et l’université de Gênes et Météo France, les autorités portuaires se sont engagées à mettre à jour et à gérer Webgis pour un minimum de 5 ans après la fin des travaux. “Les Autorités portuaires doivent travailler constamment sur la mise à jour pour avoir des prévisions toujours fiables.” explique Giuseppe Canepa, de l’Autorité Portuaire de Gênes.

Un second projet, Vento, Porti e Mare, financé dans le cadre d’un appel à projets simples pour ressources additionnelles lancé par le Programme Italie-France Maritime 2007-2013, se propose de compléter le système Webgis par des mesures de houle. L’objectif est de produire des modèles de prévision combinés vent-vague. “Le prototype étudié par le Port de La Spezia avec INGV (Istituto Nazionale di Geofisica e Vulcanologia), qui s'appuie sur l'utilisation de sismographes et de bouées pour mesurer les vagues, donne de bons résultats.” assure Giuseppe Canepa, de l’Autorité Portuaire de Gênes.

Les deux projets ont vu la participation des six mêmes partenaires :

  • Autorité Portuaire de Gênes (chef de file)
  • Autorité Portuaire de Livourne
  • Faculté d’Ingénierie Civile, Chimique et Environnementale (DICCA) de l’Université de Gênes
  • Autorité Portuaire de Savone
  • Autorité Portuaire de La Spezia
  • Chambre de Commerce et d'Industrie de Bastia et de la Haute-Corse.

Investissement total et financement de l’UE

Le projet Vento e Porti a fait l’objet d’un investissement total de 1.816.100 EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional s’élève à 1.362.075 EUR au titre du Programme Opérationnel Transfrontalier Italie-France Maritime pour la période de programmation 2007-2013.

 


Date de rédaction

28/08/2017