La Guadeloupe transforme les déchets en un atout

En Guadeloupe (un groupe d'îles françaises dans la mer des Caraïbes), une installation de traitement des déchets est devenue un centre de recyclage de classe mondiale grâce au financement du FEDER.

Autres outils

 
Des ouvriers dans la nouvelle installation de récupération des pneus de Guadeloupe Des ouvriers dans la nouvelle installation de récupération des pneus de Guadeloupe

" Le financement du FEDER a permis de bâtir des installations de pointe pour la collecte et le traitement des déchets. Celles-ci faisaient cruellement défaut en Guadeloupe. En plus de protéger la santé de la population, l'installation contribue également à la préservation de l'environnement fragile de l'île - autant d'éléments essentiels pour le secteur du tourisme en Guadeloupe. "

Karen Helouet, gestionnaire du projet, Préfecture de Guadeloupe

Les déchets plastiques et les pneus usés peuvent à présent être traités et réutilisés au lieu d'être incinérés ou mis en décharge, deux processus polluants qui constituaient une menace pour les secteurs agricole et touristique.

Cette installation, gérée par l'entreprise de recyclage guadeloupéenne AER, emploie actuellement 30 personnes à plein temps près de Pointe-à-Pitre. Aujourd'hui, elle exporte des matériaux récupérés tout en veillant à préserver l'environnement de l'île. En effet, des matériaux de stabilisation du sol fabriqués à base de caoutchouc et de plastique locaux entièrement recyclés sont d'ailleurs déjà sur le marché.

Le financement du FEDER a également permis à l'entreprise d'investir dans une installation de récupération des pneus améliorée, capable de traiter différents pneus issus de l'équipement de construction et des machines agricoles. Une nouvelle ligne de tri optique pour les déchets industriels et d'emballage, financée par le ministère français de l'environnement et la région de Guadeloupe, a considérablement amélioré la vitesse de tri du centre de traitement et augmenté le volume de déchets industriels pouvant être traités.

Des résultats impressionnants

En 2012, l'usine a traité 15 000 tonnes de déchets industriels; 3 900 tonnes de pneumatiques; 1 800 tonnes de déchets d'emballage et 2 000 tonnes de verre. Elle entend continuer à obtenir des résultats durables pour l'île toute entière.

Le traitement durable des déchets constitue désormais un problème pour tous les pays, et en particulier pour les îles telles que la Guadeloupe, qui disposent de peu d'espace pour les décharges.

Grâce à son extension progressive financée par l'UE et d'autres sources, cette installation est devenue le site de recyclage et de récupération des déchets le plus important en Guadeloupe.

Investissement total et financement UE 

Le projet «Ecodec: World-class recycling centre» a fait l'objet d'un investissement total de  14 808 100 EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional s'élève à 5 356 900 EUR au titre du programme opérationnel «Guadeloupe» pour la période de programmation 2007-2013.

Date de rédaction

04/01/2016