Chaque goutte compte dans les pays méditerranéens

La menace de pénuries d’eau est une préoccupation importante dans de nombreux pays de la région méditerranéenne occidentale. La disponibilité et la qualité de l’eau et des sols pour différentes utilisations sont importantes pour le développement économique et le bien-être social de la région. Le projet MEDDMAN, avec l’aide des fonds de l’UE, a choisi une approche intégrée pour traiter cette menace, en développant des stratégies et des outils pour une meilleure gestion des ressources en eau et des sols de la région.

Autres outils

 
Le projet a développé des outils de prévision de la sécheresse Le projet a développé des outils de prévision de la sécheresse

«Grâce à MEDDMAN, l’autorité interrégionale du bassin fluvial de la région de Basilicate, en Italie du Sud, a amélioré ses connaissances en matière de politique de gestion de l’eau et de méthodologies analytiques pour évaluer la disponibilité des ressources en eau. Cela a amélioré les méthodes opérationnelles de planification de l’eau ainsi que les systèmes de gestion dans les zones souffrant souvent de sécheresse et de désertification, réduisant ainsi les risques de pénuries d’eau et de sécheresse dans la région.»
Clementina Cavuoti (ingénieure fonctionnaire) et Sonia Pagliaro (géologue fonctionnaire), autorité interrégionale du bassin fluvial de la région de Basilicate

Les quatre pays concernés, la Grèce, l’Italie, la France et l’Espagne, sont pleinement conscients du besoin de contrôler la consommation d’eau et de pouvoir évaluer la quantité et la qualité de ressources disponibles. Dans cette optique, le projet a contribué à une gestion intégrée des bassins-versants et a amélioré l’équilibre de la demande en eau en fournissant des outils pour une utilisation durable de l’eau et en sensibilisant le grand public à la pénurie d’eau.

Évaluer l’impact de la nature

L’objectif sous-jacent du projet MEDMANN (gestion intégrée des ressources en eau, développement des régions) consistait à garantir une croissance économique continue et améliorée dans la région. Il a étudié les manières de réutiliser l’eau et encouragé la coopération entre les régions et les pays pour combattre la sécheresse, en développant un système intégré pour évaluer les ressources en eaux de surface et en eaux souterraines.

MEDMANN a mis l’accent sur l’engagement régional dans la gestion des ressources et a mené des études d’impact environnemental sur la dégradation des terres. Une attention spécifique a été accordée aux impacts environnementaux des événements météorologiques et hydrologiques extrêmes, qui peuvent avoir un effet important sur le développement local et les moyens de subsistance des habitants.

De nombreuses expériences, un seul objectif

Plusieurs projets de gestion de l’eau ont été entrepris dans des zones pilotes. MEDDMAN a consolidé ces efforts, les transformant en des outils utiles pour une utilisation généralisée. Les méthodologies développées ont été soumises à un processus de consultation transrégional, comprenant une analyse du cycle hydrologique, des modèles régionaux de prévision de la sécheresse, le potentiel de réutilisation de l’eau, la gestion intégrée des ressources en eau et la gestion du risque de sécheresse. L’avantage d’avoir de nombreuses régions participantes est que les solutions peuvent être appliquées à différentes situations et différents problèmes, offrant un outil précieux pour les autorités d’un autre endroit. Le grand public joue également un rôle clé dans l’utilisation de l’eau, notamment de par ses habitudes de consommation quotidienne, et a donc été la cible de campagnes de sensibilisation au cours du projet.

Date de rédaction

07/01/2010