Consolidation et sécurisation d’une ancienne route militaire entre la France et l’Italie

Le projet «Haute Route du Marguereis» (« Ancienne route militaire ») a permis la réutilisation d’un tracé d’une valeur historique et sociale particulière, qui est aussi une liaison routière et touristique entre deux pays (Italie et France) et trois départements (Cuneo, Imperia Alpes-Maritimes). Attirant de nombreux touristes chaque année, cette route est désormais plus sûre et règlementée, grâce à un modèle partagé de gestion de son accès et son utilisation. Les deux premières années d’ouverture de l’infrastructure touristique (2015 – 2016) ont déjà montré que le modèle de gestion mis en place grâce au programme Alcotra est efficace et capable de créer les conditions pour une gestion durable, tant au niveau de l’environnement qu’au niveau économique. 

Autres outils

 
L’Ancienne Route Militaire encourage l'utilisation de véhicules à impact nul ou faible, comme les VTT  © Haute Route du Marguareis L’Ancienne Route Militaire encourage l'utilisation de véhicules à impact nul ou faible, comme les VTT © Haute Route du Marguareis

" Le projet a permis la mise en sécurité et la réouverture au public en été 2015 de l’ALTA VIA du MARGUAREIS, une ancienne route militaire transfrontalière située à haute altitude et longue d’environ 40 km. L’initiative a surtout permis d’expérimenter un tout nouveau modèle transfrontalier de gestion durable de l’infrastructure, permettant de maitriser les accès, pour préserver le patrimoine naturel et paysager traversé par la route et d’étudier un plan de gestion économique, pour assurer sa pérennité. "

Chiara Rizzuto, European Project Manager at Chintana Srl

Parmi les nombreuses voies de communication qui reliaient autrefois la Ligurie avec la France et le Piémont, la Route du Sel qui allait de Vintimille à Limone Piemonte était certainement l'une des plus célèbres et des plus fréquentées. Dans les années 1938-1939, une partie de cette voie – qui n’était qu’un chemin muletier – fut aménagée et élargie à des fins militaires, s’inscrivant alors dans l’ensemble des fortifications du Mur Alpin Occidental italien. 

Une route qui booste le tourisme et l’économie

Le tronçon de l’ancienne Route Militaire d’environ 40 km qui relie Monesi à Limone Piemonte – en passant par la France – est toujours existant et ce tracé transfrontalier historique à haute altitude est devenu un itinéraire de randonné très apprécié. Mais certaines sections de ce chemin n’étaient plus praticables ou présentaient des risques de dégradation. Grâce au projet « Alta Via du Marguareis », ce chemin a pu être mis en sécurité et réouvert au public en été 2015.

La rénovation de cette liaison garantit non seulement une voie de communication alternative à la Route Nationale (Strada Statale) n° 20 entre Cuneo - Limone Piemonte et Tende-Nice, mais représente également un avantage pour l'économie transfrontalière locale. Son importance est d’autant plus grande pour les communes italiennes étant donné qu’elle atteint tous les villages. La réutilisation de la route ne bénéficie pas seulement aux activités économiques (alpages et tourisme), mais elle assure également l’accès aux moyens de secours en cas de calamités naturelles.

Des développements durables qui créent des emplois

Promouvoir le transport transfrontalier durable fût également l’un des objectifs atteint grâce à ce projet. L’initiative a conduit à la constitution d’un GECT, un groupement européen de coopération territoriale. Il s’agit d’un instrument qui vise à répondre aux difficultés rencontrées dans le domaine de la coopération transfrontalière. Un nouveau modèle partagé de gestion et de réglementation rigoureuse des accès à la route fut donc adopté, tout en encourageant l'utilisation de véhicules à impact nul ou faible (VTT, chevaux)  et en limitant le passage des véhicules en altitude.

Le projet a par ailleurs permis la création d’une quarantaine d’emplois, notamment des ouvriers, géologues, ingénieurs, avocats, consultants, mais aussi des graphistes et des imprimeurs qui ont produit des supports de communication papier et digitaux (brochures, flyers, etc.).

Investissement total et financement de l’UE

Le projet « Ancienne route militaire » a fait l'objet d'un investissement global de 1 875 000 EUR dont 1 091 870 EUR ont été alloués par le Fonds européen de développement régional au titre du programme opérationnel «Italie - France (Alpes - ALCOTRA)» pour la période de programmation 2007-2013. L’investissement s’inscrit dans la priorité « Connectivité ».

 

Date de rédaction

30/03/2017