Chez soi – aide à domicile pour des personnes isolées vivant dans les montagnes franco-italiennes

Le projet Chez soi, sur le territoire franco-italien autour du Mont Viso, vise à promouvoir la sécurité des personnes âgées et à proposer des aides à domicile dans les zones alpines les plus isolées de la région. Faisant partie du programme opérationnel de coopération transfrontalière, ce projet a également permis de partager des solutions et des bonnes pratiques entre la France et l’Italie pour résoudre les faiblesses du réseau des services publics dans ces zones périphériques.

Autres outils

 
Chaque semaine, l’aide à domicile, Silvana, apporte les courses à M. Pasqualin, qui habite dans une zone isolée du Val Varaita en Italie. Chaque semaine, l’aide à domicile, Silvana, apporte les courses à M. Pasqualin, qui habite dans une zone isolée du Val Varaita en Italie.

" Le projet avait pour but l'élaboration de modèles d'intervention communs et de services qualifiés, en se concentrant sur l'amélioration de la sécurité et des soins à domicile pour les personnes âgées vivant dans les régions éloignées, afin de les encourager à rester et éviter la dépopulation massive de ces zones. "

Dr. Ivano Bresciano, Area Progetti e Qualità, Consorzio Monviso Solidale

La vallée Varaita et la haute vallée du Pô en Italie et le Pays du Grand Briançonnais en France sont des régions montagneuses et peu peuplées, ce qui représente un obstacle considérable au développement du réseau routier et des services publics et affaiblit le bien-être social de leurs habitants. La zone est composée d’environ soixante villages surtout habités par des personnes âgées.

Un réseau d’assistance sociale qui suit le principe de ‘bon voisinage’

Le projet Chez soi a permis d’identifier des personnes habitant dans ces zones (principalement dans des fermes), qui puissent fournir des activités d’aide à domicile, selon le concept de ‘bon voisinage’. L’idée est de développer un réseau stable d’assistance à domicile, réunissant des travailleurs sociaux et des professionnels de la santé pour permettre aux personnes âgées des régions reculées de rester vivre dans leur domicile. 

De l’aide à domicile qui crée des emplois

Le projet propose un avantage significatif pour les personnes en difficulté car elles peuvent bénéficier de soins tout en continuant à vivre à la maison. Elles reçoivent du soutien pour l’accomplissement des tâches quotidiennes, comme le ménage ou la préparation de repas, et ont aussi accès à des visites médicales. De plus, la présence d’assistants sociaux permet de combattre la solitude et l’isolement, souvent présents chez les personnes âgées.  

Les professionnels tirent également parti de cette initiative. Non seulement le projet a permis de mettre en valeur une nouvelle profession, celle de ‘collaborateur pour le travail à domicile’, mais il a aussi permis de créer de l’emploi, surtout chez les femmes et les jeunes. Trente candidats ont été sélectionnés et formés pour réaliser ces tâches, la composante féminine étant traditionnellement prépondérante.

Chez soi a renforcé l’intégration des travailleurs dans les réseaux d’assistance sociale afin de connecter tous les habitants qui vivent dans cette zone. Faisant partie du programme opérationnel de coopération transfrontalière, il a également encouragé le partage  d’informations et de connaissances entre les travailleurs sociaux d’Italie et de France.

Investissement total et financement de l'UE

Le projet « Chez soi » a fait l'objet d'un investissement global de 324 896 EUR dont 215 320 EUR ont été alloués par le Fonds européen de développement régional au titre du programme opérationnel «Italie – France (Alpes – ALCOTRA) » pour la période de programmation 2007-2013.

Date de rédaction

14/04/2016