Capturer l'énergie du cycle hydrologique urbain

Le cycle hydrologique urbain concentre énormément d'énergie, en grande partie ignorée. Le projet «INNovative Energy Recovery Strategies (INNERS)» a pour but de récupérer l'énergie perdue à différents endroits du cycle hydrologique urbain et de la réutiliser au niveau local.

Autres outils

 
Le projet INNERS a analysé les performances énergétiques de 344 stations d'épuration. © Herald van Gerner Le projet INNERS a analysé les performances énergétiques de 344 stations d'épuration. © Herald van Gerner

" Le volume d'énergie thermique perdu dans le cycle hydrologique est énorme. Pourquoi ne pas la récupérer? Cette question est à la base du lancement du projet INNERS. "

Katrien Bijl, gestionnaire du projet INNERS

En moyenne, seulement 20 % de l'apport énergétique dans le traitement des eaux usées sont récupérés; le potentiel inexploité est énorme. Le projet INNERS a analysé les performances énergétiques de 344 stations d’épuration et produit un système EOS (Energy Online System), qui aide les utilisateurs à optimiser leur équilibre énergétique.

Avec les objectifs de la politique climatique de l'UE qui visent à réduire les émissions de gaz à effet de serre en développant le recours aux sources d'énergie renouvelable non exploitées, l'EOS constitue un outil important pour fournir de l'énergie propre et fiable.

Tirer profit de l'eau urbaine

Le projet INNERS se concentre sur l'amélioration de la durabilité du cycle hydrologique urbain en identifiant son potentiel en tant que source d'énergie et en réduisant sa consommation énergétique. Afin de présenter les résultats possibles de l'utilisation du cycle hydrologique urbain, il a également soutenu sept projets de démonstration.

Par exemple, la piscine municipale de Raalte, aux Pays-Bas, est désormais chauffée par la chaleur provenant des eaux usées purifiées. Ce projet prévoit ainsi d'économiser 137 000 kg de CO2 par an. De même, à Louver, en Belgique, 93 logements sociaux seront chauffés par la chaleur du réseau d’égouts.

Partage des bonnes pratiques

L'EOS démontre les possibilités en matière d'économie d'énergie et de génération d'un cycle hydrologique urbain. Cet outil, avec l'expérience des sept projets de démonstration, peut être utilisé par les chercheurs dans toute l'Europe afin de conseiller les autorités locales et régionales et leur expliquer comment utiliser l'énergie issue du cycle hydrologique urbain dans leur région.

Grâce au projet INNERS, ses partenaires ciblent désormais les décideurs politiques, les futurs experts et les spécialistes techniques susceptibles de mettre en œuvre les résultats de ce projet.


Investissement total et financement de l'UE

Le projet «INNERS - Innovative Energy Recovery Strategies in the urban water cycle» a fait l'objet d’un investissement total de 6 579 208 EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional s'élève à 3 289 604 EUR au titre du programme opérationnel «Europe du Nord-Ouest» pour la période de programmation 2007-2013.


Date de rédaction

13/10/2015