BIOTECMAR – Exploitation des coproduits marins dans la région de l'Atlantique

Un projet de recherche dans le secteur maritime a réuni des petites et moyennes entreprises (PME) et des centres de recherche de la région atlantique. D'une durée de trois ans, l'initiative a stimulé la production de biomasse marine. C'est ainsi que de nouveaux ingrédients et molécules sont à présent disponibles sur le marché.

Autres outils

 
Partenaires de Biotecmar lors des réunions du Comité de lancement et de premier pilotage en mars 2009 à l'IUEM, Plouzané. Partenaires de Biotecmar lors des réunions du Comité de lancement et de premier pilotage en mars 2009 à l'IUEM, Plouzané.

Le projet BIOTECMAR a permis de créer un réseau de scientifiques et producteurs, transformateurs et utilisateurs de ressources marines au Royaume-Uni, en Espagne, au Portugal et en France. Ce réseau a ensuite mis sur pied une chaîne totalement intégrée visant à produire des composés à valeur ajoutée, dérivés des ressources marines de l'Atlantique, contribuant ainsi à la gestion durable des ressources marines naturelles.

Ce projet charnière a aidé les entreprises de l'Espace Atlantique, essentiellement des PME, à tirer parti des outils biotechnologiques modernes pour améliorer leur compétitivité. Il a également favorisé la diversification des activités dérivées de l'exploitation de la biomasse marine.

Des ressources riches

Les ressources marines telles que les algues, le poisson et les crustacés contiennent de précieux ingrédients et molécules bioactives. En outre, les ressources marines provenant des secteurs de la pêche, de l'aquaculture et de la capture génèrent d'importantes activités économiques directes et indirectes. Ces secteurs produisent une vaste quantité de déchets et coproduits, qui doivent être considérés comme des matériaux bruts pour la production d'ingrédients précieux pour l'alimentation, la nutrition humaine et animale, les cosmétiques et la santé.

Transfert de connaissances

À travers des séminaires, des séances de formation, des ateliers pratiques, des conférences et d'autres réunions, les PME ont acquis des connaissances sur le potentiel des ressources marines, les processus de transformation et certaines activités biologiques et tendances pertinentes du marché.

Au total, le projet a permis de créer 10 emplois.

«Le Fonds européen de développement régional (FEDER) a permis aux petites et moyennes entreprises du littoral atlantique de collaborer avec les laboratoires de recherche, une chance qu'elles n'auraient probablement pas saisie sans cette aide.»

Fabienne Guérard, coordinatrice du projet BIOTECMAR, Université de Bretagne Occidentale

Investissement total et financement de l’UE

Le projet «BIOTECMAR - Valorisation biotechnologique des produits et coproduits marins» bénéficie d’un investissement total de 2 322 692 EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional s’élève à 1 509 750 EUR au titre du programme opérationnel «Bretagne» pour la période de programmation 2007-2013. 

Date de rédaction

13/06/2014