Une plate-forme environnementale multicanaux pour la Guadeloupe

Le projet de plate-forme environnementale multicanaux permet de mettre en place une chaîne complète de traitement des déchets ménagers en Guadeloupe grâce à la création d’une installation de tri et de retraitement à Pointe-à-Pitre.

Autres outils

 

Le projet couvrira, dans 12 communes, le traitement des ordures ménagères résiduelles, des déchets assimilables aux ordures ménagères, des déchets commerciaux ou artisanaux et des déchets externes. Cela concerne les déchets générés par 240 700 habitants, ce qui représente 54 % de la population totale de la Guadeloupe.

Lutter contre le déversement illégal grâce à un meilleur équipement

L’amélioration de la gestion des déchets est un objectif prioritaire en Guadeloupe, étant donné que plus de 30 % du déversement illégal de déchets en France est effectué dans cette région.

Le projet comprend la modernisation et la réfection des décharges publiques du SICTOM, l’entretien des terrains à l’intérieur et à l’extérieur du site, et la construction d’espaces à bureaux. Il inclut aussi la fourniture et l’installation d’appareils pour le traitement, dont: 

  • des appareils de tri et de séparation qui divisent les déchets en trois flux (déchets récupérables, déchets biodégradables et déchets secs) d’une capacité de 140 000 tonnes par an et fonctionnant 300 jours par an;
  • un producteur de récupération du méthane et de compost organique ayant la capacité de traiter 40 000 tonnes de déchets par an et une unité destinée au séchage, au raffinage et au stockage du compost;
  • une unité pour la récupération de l’énergie par incinération pouvant traiter du matériel à haut pouvoir calorifique (HPC);
  • une unité de traitement des déchets issus de procédés industriels;
  • des unités techniques liées au traitement de l’air et de l’eau.

En plus des ordures ménagères résiduelles, la plate-forme finale traitera plusieurs autres types de déchets, notamment des produits en provenance des décharges, des déchets des stations de traitement des boues, des déchets industriels et commerciaux ordinaires et des déchets hospitaliers. À leur arrivée à la station de traitement, ces déchets seront divisés en trois flux: déchets récupérables, déchets biodégradables (séparés, fermentés et compostés) et déchets secs, récupérés pour leur haut pouvoir calorifique.

Avantages pour l’environnement et l’économie

Sur le plan environnemental, le projet participe à la suppression des décharges illicites, et les nouveaux équipements ont été choisis en particulier pour contribuer à réduire les émanations, les odeurs et les poussières. Ce projet générera des avantages économiques directs importants en termes d’emploi et de production d’énergie et aura un impact indirect important sur l’industrie touristique de la région.

Il est prévu que, grâce à ce projet, le pourcentage de déchets recyclés et de déchets convertis en énergie en Guadeloupe va sensiblement augmenté. De plus, 6,1 hectares de terrain seront réhabilités pour la construction de cette plate-forme, et 37,4 hectares de terrain de décharge seront réhabilités à mesure qu’augmentera la capacité de traitement de la plate-forme.

Date de rédaction

08/09/2011