Un accès sans fil dans les régions rurales

RegioStars 2010 FinalistLe projet eRegio visait à combler le fossé existant en ce qui concerne la large bande en Carélie du Nord, une région peu peuplée de Finlande orientale auparavant dépourvue de tout accès réseau sans fil ou fixe. Aujourd’hui, pratiquement 98 % des foyers et entreprises des 14 municipalités concernées peuvent bénéficier d’un accès à l’internet haut débit, contre 74 % seulement au lancement du projet en 2004. Le nouveau réseau améliore la compétitivité économique en mettant la région sur un pied d’égalité avec les zones urbaines.

Autres outils

 
eRegio fournit un accès large bande à haut débit aux agriculteurs dans les régions rurales. Copyright: Commission européenne eRegio fournit un accès large bande à haut débit aux agriculteurs dans les régions rurales. Copyright: Commission européenne

«Le fait de disposer d’un accès large bande permet aux agriculteurs de la région d’obtenir rapidement des informations sur les fonds de l’UE afin d’envoyer leur candidature. Le deuxième groupe cible comprend les familles avec enfants, car il s’agit des principaux utilisateurs des connexions large bande à haut débit. Aujourd’hui, lors d’un déménagement, la première question que l’on se pose est de savoir si la maison dispose d’un accès large bande.»
Jarmo Heiskanen, responsable des services d’information, Conseil régional de Carélie du Nord

Une réponse aux besoins publics

Lorsque les autorités régionales demandaient aux citoyens s’ils avaient besoin d’un accès large bande, la grande majorité répondaient par l’affirmative. Construits par une société locale de télécommunications, le réseau sans fil et le réseau ADSL traditionnel sont désormais mis à la disposition des résidents, entreprises, agriculteurs et vacanciers situés dans la plupart des municipalités rurales extrêmes, possédant une moyenne de huit habitants seulement au kilomètre carré. Même si les distances géographiques sont toujours présentes, le fait de disposer de cette infrastructure donne aux habitants le sentiment d’être intégré à la société de l’information.

Création d’une société de l’information

Le projet a débuté en 2004 avec une étude montrant l’étendue du fossé en matière de large bande dans les régions rurales, où les opérateurs de télécommunications refusaient d’investir sans subventions publiques.

Travaillant main dans la main avec les citoyens, l’administration publique, les opérateurs et les investisseurs, les municipalités se sont tournées vers l’autorité régionale afin d’obtenir soutien et assistance lors de la coordination des marchés publics. Un fournisseur local de télécommunications a remporté l’appel d’offre dans la plupart des municipalités en vue de construire le réseau de technologie sans fil et de proposer des services aux utilisateurs. Ce fournisseur a accepté de respecter les règles de l’Union européenne en matière d’aides d’État et s’est engagé à poursuivre le service une fois le projet terminé.

Pour faire connaître le nouveau réseau et générer de l’enthousiasme auprès des citoyens, les chefs de projet ont utilisé de nombreux outils de communication, tels que des articles de presse, des réunions dans les villages et des questionnaires.

Le principal objectif de ces activités de développement était d’améliorer l’attractivité, la compétitivité et l’image positive auprès du public dans les zones rurales et dans la région dans son ensemble, ainsi que de stimuler la croissance économique.

Dans le cadre de la nouvelle stratégie suivie au niveau national par la Finlande en matière de services à large bande, la région a l’intention de construire dans les prochaines années un réseau à fibre optique couvrant les zones dites «non affectées» et présentant une défaillance du marché. Même si d’importants défis devront être relevés, les autorités espèrent mettre en application tous les enseignements tirés du projet eRegio.

Date de rédaction

23/07/2010