Le projet North East Cargo Link II permet de développer les transports et infrastructures intermodaux

Le projet North East Cargo Link (NECL) II poursuit le travail réalisé dans le cadre du premier projet NECL pour développer le corridor nordique central de transport vert, qui traverse la Norvège, la Suède et la Finlande et vise à améliorer les liaisons Est-Ouest du transport de marchandises et de passagers.

Autres outils

 
le port de Härnösand à Västernorrland, en Suède, fait partie du corridor North East Cargo Link  © Per Edin le port de Härnösand à Västernorrland, en Suède, fait partie du corridor North East Cargo Link © Per Edin

" Le projet a défini les principaux objectifs d'investissement et a contribué à de nombreux changements positifs le long du corridor, par exemple le développement du passage frontalier jusqu'en Russie et l'électrification de la ligne de Meråker. "

Arnfinn Monsen, membre du Comité nordique central, Conseil du comté de Nord-Tröndelag, Norvège

NECL II visait à développer les transports intermodaux et les infrastructures connexes et, par là même, contribuer à la recherche de solutions écologiques et économiques aux problèmes de transport et permettre aux utilisateurs de choisir le mode de transport le mieux adapté à leurs besoins.

NECL I avait identifié comme priorité la création d'un portail TIC pour mettre en correspondance les modes de transport. Le développement d'un prototype créé avant le lancement de NECL II s'est poursuivi, dans le but d'en faire un système totalement opérationnel pour les centres de fret et de logistique. Les besoins en infrastructure du corridor ont également été examinés avec attention. Des études ont ainsi permis d'établir des rapports, sur lesquels les autorités pourront s'appuyer pour les décisions relatives au déploiement des infrastructures de transport et aux investissements les concernant.

D'autres études avaient pour but de promouvoir l'activité économique et le commerce en fournissant une base solide pour la prise de décisions sur le développement et la mise en œuvre de solutions logistiques et de transport dans le corridor. Dans cette optique, les chiffres des flux de marchandises, des infrastructures et de la rentabilité, ainsi que des prévisions et autres données ont été établis à l'intention des investisseurs potentiels dans les services de fret.

Les résultats du projet utilisés dans des études internationales

Les études de NECL II sont souvent utilisées comme référence dans les études nationales et internationales, et ont contribué au développement de terminaux multimodaux et espaces commerciaux à Ånge (Suède), Seinäjoki (Finlande) et Parikkala, à la frontière entre la Finlande et la Russie. Les documents et déclarations de NECL II sont également inclus dans le Plan pour les transports suédois pour 2050.

Le lobbying des partenaires a permis d'obtenir un engagement pour l'électrification de la ligne ferroviaire de Meråker dans le Plan pour le transport national norvégien 2014-23 et de garantir des améliorations de la ligne entre Seinäjoki et Kaskinen. En outre, NECL II a agi comme catalyseur de développements en Russie, tels que la construction de nouvelles autoroutes du lac Ladoga à la mer arctique et au passage frontalier de Parikkala.

La conférence finale s'est tenue en août 2013 à Sundsvall, en Suède, et a vu la participation de responsables politiques, d'entrepreneurs et de diplomates. Il a été convenu que le concept nordique central devait se poursuivre.


Investissement total et financement de l'UE

Le projet «North East Cargo Link II» a fait l'objet d’un investissement total de 2 696 320 EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional s’élève à 1 939 440 EUR au titre du programme opérationnel «Région de la mer Baltique» pour la période de programmation 2007-2013.


Date de rédaction

01/02/2016