Un réseau nordique pour promouvoir les solutions d'efficacité énergétique

Une équipe réunissant des universitaires, des chercheurs et des industriels a été constituée pour travailler sur un projet portant sur l'efficacité énergétique des bâtiments. Ce projet intitulé IEEB (Energy Efficiency in Buildings) avait pour objectif principal d'aider les entreprises du secteur de la construction en Finlande, en Suède et en Norvège à développer des activités transfrontalières.

Autres outils

 
les travaux réalisés dans le cadre du projet IEEB ont été testés dans des maisons du «quartier de l'efficacité énergétique» (Energy Efficiency Quarter) à Oulu © IEEB les travaux réalisés dans le cadre du projet IEEB ont été testés dans des maisons du «quartier de l'efficacité énergétique» (Energy Efficiency Quarter) à Oulu © IEEB

" La coopération nordique a fonctionné à merveille pendant le projet IEEB et s'est ensuite poursuivie, non seulement avec les partenaires du projet, mais aussi avec les autorités publiques impliquées, le secteur de la construction et les autres parties prenantes. Il s'agit d'une véritable collaboration à «triple-hélice» particulièrement réussie. Dans la plupart des cas, nous avons dépassé les objectifs du projet. "

Antti Haapalahti, gestionnaire du projet

Un projet pilote a été conduit dans le cadre d'IEEB. Baptisé «Oulu Energy Efficiency Quarter», ce qui signifie «quartier de l'efficacité énergétique d'Oulu», ce projet a amené les entreprises participantes à construire six maisons pilotes. L'équipe d'IEEB fournissaient aux entreprises les mesures et analyses leur permettant d'accroître l'efficacité énergétique des procédés de construction et des logements. L'université de technologie de Luleå a contribué aux travaux en développant une méthode d'essai en environnement qui a permis aux experts d'étudier les rendements énergétiques de produits tels que les portes, les fenêtres et les matériaux de construction.

Une base de données a aussi été développée pour les mesures d'étanchéité à l'air et d'efficacité énergétique des bâtiments. Elle présente les informations de façon claire, concise et fiable. Ces données sont utilisées par les entreprises et les autorités municipales pour évaluer la consommation d'énergie de façon plus précise, ce qui permet d'améliorer la conception des bâtiments sur les plans de la qualité et de l'efficacité.

Naissance de nouvelles activités

Les efforts d'étalonnage fournis dans le cadre d'IEEB pour fixer des normes et pratiques communes dans les trois pays nordiques ont généré de nouvelles activités transfrontalières dans le secteur des maisons préfabriquées. Le projet a encouragé six PME finlandaises à présenter leurs produits et services dans trois villes du Nord de la Suède (Luleå, Kiruna et Gällivare) lors d'une tournée organisée en 2015. Un bureau a aussi été établi à Tromsö, en Norvège, pour faciliter les opérations d'exportation des entreprises de construction finlandaises.

Les conclusions du projet IEEB ont également été reprises dans les programmes d'études des trois partenaires académiques du projet: l'université des sciences appliquées d'Oulu en Finlande et deux établissements suédois, l'université d'Umeå et l'université de technologie de Luleå. À long terme, ces programmes contribueront à améliorer le savoir-faire des ingénieurs diplômés.

Un autre partenaire du projet, le bureau de supervision de la construction à Oulu, a su encourager les entreprises de la construction à s'efforcer d'améliorer leurs performances. Les analyses révèlent qu'entre 2010 et 2014, ces entreprises offraient des rendements énergétiques supérieurs de 17,5 % au niveau exigé dans le bâtiment par la réglementation finlandaise.

Investissement total et financement UE

L'investissement pour le projet IEEB s'élève à un montant total de 1 448 883 euros, auquel le Fonds européen de développement régional de l'UE contribue à hauteur de 619 556 euros au titre du programme opérationnel «Nord» pour la période de programmation 2007-2013. Les travaux relèvent de l’axe prioritaire «Développement de l'économie».

Date de rédaction

16/12/2015