Mieux vieillir grâce à l'innovation dans les services de soins aux personnes âgées

Des villes appartenant à huit pays européens se sont réunies dans le cadre du projet «Design-led innovations for Active Ageing» pour développer et partager des innovations sociales et des bonnes pratiques qui les aideront à mieux faire face aux enjeux du vieillissement démographique.

Autres outils

 
le projet réunit des spécialistes des soins aux personnes âgées et des concepteurs de services qui, ensemble, recherchent des solutions aux problèmes qu'engendre le vieillissement démographique. le projet réunit des spécialistes des soins aux personnes âgées et des concepteurs de services qui, ensemble, recherchent des solutions aux problèmes qu'engendre le vieillissement démographique.

La conception – ou «design» – n'est pas réservée au stylisme. C'est aussi un moteur d'innovation garantissant la prise en compte des besoins des utilisateurs dans les activités de planification. C'est ce que démontre le projet DAA, qui réunit des spécialistes des soins aux personnes âgées et des concepteurs de services. Ensemble, ils recherchent des solutions aux problèmes qu'engendre le vieillissement démographique.

Des scénarios convertis en exemples d'innovation

Chacune des huit villes s'est intéressée à un aspect spécifique des services de soins aux personnes âgées pour produire des «scénarios». Avec l'aide d'experts et de concepteurs, des «cahiers des charges» ont été élaborés, puis soumis à discussion lors d'ateliers et d'événements afin de trouver la meilleure façon de mettre en œuvre ces idées. Le projet a toujours poursuivi une approche intégrée, incluant l'ensemble des acteurs et des utilisateurs.

C'est ainsi qu'à Helsinki, la capitale finlandaise, le partenaire principal du projet, un arrondissement de la ville, a été choisi pour une étude de cas visant à tester des modèles de gestion d'un budget personnel permettant aux personnes âgées de prévoir et d'administrer de façon autonome les niveaux d'aide et de services dont ils ont besoin. Les thèmes de l'indépendance et de la sécurité des seniors ont aussi été abordés par la ville d'Oslo, qui s'est concentrée sur l'utilisation des technologies du bien-être, et par la ville de Berlin, qui a analysé les conditions préalables nécessaires pour garantir le succès des mesures d'assistance à l'autonomie à domicile.

Promouvoir l'inclusion sociale et améliorer l'administration publique

Plusieurs projets portaient sur la question de l'inclusion sociale. La ville belge d'Anvers, notamment, a réalisé une étude visant à déterminer comment détecter les personnes âgées isolées dans les quartiers urbains, tandis que les habitants de Varsovie, en Pologne, ont étudié le rôle des organisations éducatives dans la prévention de l'exclusion sociale des aînés.

Dans le cadre de ses efforts politiques pour améliorer les services aux personnes âgées, la ville de Stockholm a mis au point un plan d'installation d'extincteurs mobiles pour améliorer la protection des personnes âgées contre les incendies. L'intention de Sofia, la capitale de la Bulgarie, était de se convertir en une société conviviale pour les personnes âgées en renforçant la coopération avec les organisations sans but lucratif, les organismes caritatifs et les groupes de bénévolat. Quant à Barcelone, elle a conçu un système de soins de santé pour les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer.


Investissement total et financement de l'UE

Le projet «Design-led innovations for Active Ageing (DAA)» a fait l'objet d’un investissement total de 2 022 700 EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional s'élève à 1 366 133 EUR au titre du programme opérationnel «INTERREG IVC» pour la période de programmation 2007-2013.


Date de rédaction

18/01/2016