La reconversion d’un dépôt postal en un centre dédié aux industries créatives permet l’essor de ce secteur dans l’ouest de la Finlande

Un bâtiment qui, jusqu’à récemment, servait principalement de dépôt pour les véhicules postaux en Ostrobothnie du sud, a été reconverti en un centre pour les professionnels, les étudiants et les entrepreneurs du secteur de la musique et pour les mélomanes.

Autres outils

 
L’ancien dépôt postal a été reconverti en un centre dédié aux industries créatives. L’ancien dépôt postal a été reconverti en un centre dédié aux industries créatives.

Depuis 2006, environ un tiers du bâtiment est utilisé comme salle de concerts en direct par l’association de musique en direct Seinäjoki, mais lorsque le reste du bâtiment a été mis en vente, le club s’est associé avec la ville de Seinäjoki et le centre de technologie de Seinäjoki (aujourd’hui rebaptisé Frami Oy) pour racheter ces locaux avec l’aide du FEDER.

Les nouvelles installations, appelées Rytmikorjaamo (c’est-à-dire «atelier de réparation ou garage du rythme» en finnois) a ouvert ses portes en 2011 après trois ans de travaux de planification et de construction. Ce centre d’une superficie de 7 700 mètres carrés est utilisé pour les concerts, les conférences et divers événements éducatifs. Outre trois zones de concert (une salle à l’intérieur pouvant accueillir 1 100 personnes, une autre plus petite d’une capacité de 400 personnes et un espace extérieur d’une capacité de 4 000 personnes), Rytmikorjaamo offre aussi 10 salles de répétition pour les groupes. Le reste des locaux est loué à 36 organisations dont 27 entreprises commerciales du secteur des industries créatives. Il s’agit d’entreprises commercialisant des produits multimédias et des logiciels ou louant du matériel technique.

Bien qu’utilisé principalement pour la musique rock, le centre Rytmikorjaamo accueille aussi d’autres genres musicaux comme la musique folk, le jazz ou les comédies musicales, mais aussi les groupes traditionnels ou la musique classique. Le nouveau centre musical, qui est devenu récemment membre d’un réseau transeuropéen de centres de spectacles, a permis à la ville de Seinäjoki de donner une plus grande dimension à son festival de rock annuel.

Un coup de pouce à la vie culturelle de la région

Le chef de projet, Osku Ketola, souligne que Rytmikorjaamo a donné un bon coup de pouce à la vie culturelle de la région. En effet, d’anciens habitants de Seinäjoki ont choisi de retourner y vivre car ils pensent que le nouveau centre améliorera leur qualité de vie.

«Seinäjoki est une ville en plein essor et je pense que ce centre a eu un impact réellement important sur sa vie culturelle», affirme M. Ketola. «Je suis vraiment fier de tout ce que nous avons fait. Sans le projet et sans l’argent de l’UE, le succès aurait été difficile

Le nouveau centre est aussi un succès commercial puisque 85 % de ses espaces sont loués à des entreprises privées. Les entreprises installées dans le centre de musique ont pu commercialiser leurs services avec succès sous la marque Rytmikorjaamo, de plus en plus reconnue. Ce concept de marketing s’est avéré utile pour des entreprises qui seraient trop petites pour lancer leur propre marque. Rytmikorjaamo, qui héberge sous un même toit toutes les entreprises du secteur de la musique de la région, peut se présenter comme un guichet unique qui centralise tous les services, qu’il s’agisse d’organiser des événements pour les entreprises, de rechercher des artistes ou de louer des équipements.


Coût total et financement de l’UE

Le projet «Rytmikorjaamo» disposait d’un budget éligible total de 160 000 EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional s’élève à 62 000 EUR au titre du programme opérationnel «Finlande occidentale» pour la période de programmation 2007-2013.


Date de rédaction

25/04/2013