Une bouffée d'air frais

En permettant à la Suède et à la Finlande de partager leurs meilleures pratiques pour faire face aux dégâts provoqués par l'humidité, le projet KLUCK 2 a amélioré de façon déterminante la qualité de vie de la population locale.

Autres outils

 
Une coopération étroite s'impose lors de la construction d'un centre de compétences. Copyright: Berndt Stenberg Une coopération étroite s'impose lors de la construction d'un centre de compétences. Copyright: Berndt Stenberg

" Le projet a permis aux employeurs, aux gestionnaires immobiliers et aux municipalités de mieux connaître les maladies liées au bâti, ce qui a contribué à accélérer et à améliorer les interventions en cas de problèmes de QAI dans un bâtiment. Cela aura une grande incidence sur le pronostic des personnes affectées, leur absentéisme et leur capacité à travailler. "

Annika Glader, gestionnaire du projet, université Novia des sciences appliquées

Les dommages dus à l'humidité peuvent avoir un coût social élevé lorsqu'ils se traduisent par une détérioration de l'habitat, des problèmes de santé et un absentéisme pour cause de maladie. Bien que la Finlande soit un pays bilingue, elle souffre d'un manque chronique d'information et de matériel éducatif de qualité en langue suédoise sur les dangers de l'humidité pour l'environnement bâti.

C'est pourquoi de nombreuses entreprises immobilières ont eu, dans le passé, des difficultés à acquérir les connaissances nécessaires pour exercer leur profession, tandis que les citoyens svécophones n'avaient pas toujours accès à des informations importantes sur la santé ou la sécurité.

De plus, en raison du manque de canaux de communication efficaces, la Suède n'a pas pu profiter pleinement des meilleures pratiques de la Finlande dans ce domaine.

Ouverture des communications

Le projet KLUCK 2, financé par le Fonds européen de développement régional (FEDER), a cherché à combler ce manque de coopération par la mise en place d'un centre de compétences pour la qualité de l'air intérieur et la santé (KOMIN) qui servirait de centre commun d'éducation et de diffusion de l'information pour les professionnels et pour le grand public dans la région transfrontalière de Kvarken.

Le projet a aussi institué un réseau de chercheurs, d'entreprises et de municipalités de part et d'autres de la frontière et a lancé un site spécialisé qui fournit une expertise et des informations indépendantes.

En outre, les visites organisées dans le cadre du projet dans des bâtiments et lieux de travail présentant des problèmes ont aidé les personnes souffrant d'affections liées à l'environnement bâti et les responsables de la maintenance des bâtiments à mieux cerner le concept de qualité de l'air intérieur (QAI).

Avantages pour la région

En tant que partenaire du projet, l'université Novia des sciences appliquées a été directement chargée d'accueillir la conférence annuelle sur l'air intérieur de la FISIAQ (société finlandaise de la qualité de l'air intérieur et du climat) à l'automne 2012. Pour la première fois, cette conférence a été organisée en coopération avec la Suède et toutes les interventions ont bénéficié d'un service d'interprétation en suédois.

Autre événement du genre, l'atelier organisé par l'université d'Umeå à Stockholm en 2013, au cours duquel le programme finlandais contre l'humidité et la moisissure a été présenté.

Un impact durable

Le projet KLUCK 2, financé par le FEDER, est un bon exemple qui montre que le transfert de connaissances entre pays voisins peut améliorer directement la qualité de vie de la population locale.  En effet, la gestionnaire du projet, Annika Glader de l'université Novia des sciences appliquées, se réjouit à l'idée que les bénéfices du projet KLUCK 2 resteront perceptibles pour la population locale dans les années qui viennent.

Investissement total et financement de l’UE

Le projet «KLUCK2» a fait l'objet d'un investissement total de 873 180 EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional s'élève à 873 180 EUR au titre du programme opérationnel «Botnia-Atlantica» pour la période de programmation 2007-2013.

Date de rédaction

19/08/2015