De nouveaux trains sillonnent Tallinn

Afin d’améliorer le confort, la vitesse et la fréquence des déplacements en train à Tallinn, tout en réduisant leurs effets nuisibles sur l’environnement, ce projet vise à remplacer les trains électriques vieux de 40 ans, qui arrivent au terme de leur durée de vie utile.

Autres outils

 

Le projet prévoit l’acquisition de 18 automotrices électriques et d’un équipement de diagnostic pour l’entretien et les réparations; du matériel qui contribuera à une baisse de la consommation énergétique estimée à 30 %. Grâce à un meilleur accès pour les passagers, à une meilleure mobilité et à une desserte plus fréquente, le nombre de navetteurs devrait augmenter de 21 %.

Le vieux matériel au rebut

Les autorités nationales estoniennes ont décidé de remplacer le matériel actuel qui, malgré des améliorations apportées par le passé, arrive en fin de vie. En outre, son efficacité énergétique est faible pour des coûts d’entretien élevés. Entre 2013 et 2017, tous les trains existants devraient être envoyés à la casse.

Elektriraudtee AS est la société publique responsable des services de transport ferroviaire pour passagers sur le réseau électrifié de 131,6 km qui sillonne Tallinn. En 2008, 1,35 million de kilomètres ont été parcourus en train, avec 3,28 millions de passagers à bord. Une fois le projet terminé, on table sur 4,71 millions de passagers à l’horizon 2020.

En route pour des trajets plus rapides

Elektriraudtee AS acquerra 18 automotrices électriques respectueuses de l’environnement et conformes aux exigences européennes les plus récentes. Les rames sont constituées de wagons pour passagers dont les moteurs à traction sont incorporés dans un ou plusieurs des wagons. Les rames peuvent être dirigées à partir des deux extrémités et reliées entre elles, pour plus de flexibilité aux heures de pointe. Un équipement de diagnostic pour le fonctionnement et l’entretien des trains sera également acquis.

Il y aura au total 60 autorails et, bien que le nombre de sièges n’augmentera pas de manière significative, la fréquence des trajets sera bel et bien augmentée, jusqu’à 62 %. Des gains de temps estimés entre 8 % et 12 % seront également atteints, principalement grâce à des vitesses d’accélération plus rapides (jusqu’à 50 %).

Un système intelligent pour des gains environnementaux

Les rames utiliseront des systèmes de freins électrodynamiques permettant de réutiliser l’énergie de freinage, une performance par rapport au système actuel qui, avec ses sabots de frein en fonte, rejette chaque année 76,8 tonnes de particules de poussière dans l’environnement, y compris dans les zones densément peuplées. Les gains économiques résident quant à eux dans la réduction des coûts d’énergie électrique.

En outre, à l’heure où de plus en plus de citoyens sont attirés par le confort, la commodité, la vitesse et la fréquence du réseau ferroviaire, en ce compris une meilleure accessibilité pour les personnes à mobilité réduite, des systèmes d’information électroniques pour les passagers et un accès internet sans fil, les usagers devraient délaisser la voiture et le bus au profit du rail. Une évolution qui, à son tour, devrait réduire la densité du trafic et améliorer la qualité de l’air à Tallinn.

Date de rédaction

20/09/2011