L'Estonie montre la voie en matière de services en ligne de dernière génération pour les citoyens

L'Estonie s'impose comme l'un des pays au monde les plus à la pointe dans le secteur des services en ligne. Le dernier produit innovant qu'elle vient de lancer est une carte de résidence électronique destinée aux citoyens étrangers. Les investissements consentis par le Fonds européen de développement régional ont déjà permis le développement d'une grande partie des services administratifs en ligne proposés par l'Estonie.

Autres outils

 
en Estonie, les infrastructures et les services d'administration en ligne simplifient la vie de tous les citoyens. © Riigikantselei en Estonie, les infrastructures et les services d'administration en ligne simplifient la vie de tous les citoyens. © Riigikantselei

" L'utilisation que fait l'Estonie des technologies de l'information dans les secteurs de l'administration publique et de la gouvernance a été un facteur déterminant dans son positionnement parmi les pays à la pointe de la modernité. "

Toomas Hendrik Ilves, président de la République d'Estonie

Au cours de ces dix dernières années, l'Estonie est devenue l'un des leaders mondiaux dans l'offre de services en ligne à ses citoyens. Les Estoniens ont aujourd'hui accès à un éventail complet de services numériques publics et privés leur permettant de participer aux élections, d'avoir accès aux soins de santé ou de remplir leur déclaration de revenus.

Celle que l'on a rebaptisée l'«e-Estonie» n'en serait pas là aujourd'hui si elle n'avait pas procédé au déploiement d'un réseau Wi-Fi sur l'ensemble de son territoire, y compris dans les zones forestières. Au total, 88 % des foyers sont équipés d'une connexion Internet et le Wi-Fi est disponible dans plus de 1 100 lieux publics, dont tous les établissements scolaires du pays.

Une société numérique au service de ses citoyens

En Estonie, 88 % de la population âgée de 16 à 74 ans utilise Internet et a régulièrement recours aux services en ligne. Cette année, plus de 95 % des déclarations de revenus ont été remplies par le biais d'une plateforme en ligne et la quasi-totalité des transactions bancaires (plus de 99 %) ont été effectuées sur Internet.

Tous les résidents possèdent une carte d'identité électronique estonienne qui fait office de passeport numérique et de pièce matérielle d'identité qu'ils peuvent utiliser lors de leurs déplacements au sein de l'Union européenne. Il est également possible aux usagers de gérer leur identité électronique, qui est liée à la carte SIM de leur appareil de téléphonie mobile.

Le monde des affaires et de la politique

En Estonie, il existe un service électronique pour chaque aspect de la vie, ou presque. Un entrepreneur peut même y créer sa société à l'aide de son téléphone portable et il ne lui faudra généralement pas plus de 18 minutes pour compléter le questionnaire sur le portail dédié et y enregistrer son activité professionnelle. À l'heure actuelle, le système accepte les pièces d'identité belges, portugaises, lituaniennes et finlandaises, mais d'autres nationalités seront bientôt reconnues.

La politique n'a pas été oubliée par ces services numériques. Depuis 2005, tous les électeurs du pays ont la possibilité de voter par Internet au moyen de leur carte d'identité ou de leur identité numérique sur leurs appareils mobiles, qu'ils soient chez eux ou en voyage à l'étranger. Lors des dernières élections législatives du mois de mars, 31,5 % des votes ont été exprimés par voie électronique.

Investissement total et financement de l'UE

L'axe prioritaire n° 5 «Développement de la société de l'information» a fait l'objet d'un investissement total de 62 633 416 EUR au titre du programme opérationnel «Développement de l'environnement économique» pour la période de programmation 2007-2013. La contribution du Fonds européen de développement régional s'élève à 62 633 416 EUR. Au cours de la période de programmation 2014-2020, un financement supplémentaire a été octroyé par le Fonds européen de développement régional dans le cadre de l'objectif thématique n° 2 «Améliorer l'accès aux technologies de l'information et de la communication, leur utilisation et leur qualité» et dans le cadre des dispositions visées à l'objectif thématique n° 11 «Renforcer les capacités institutionnelles» pour les services et les applications d'administration en ligne.

Date de rédaction

12/01/2016