L’innovation en mer Baltique stimulée par de nouveaux outils commerciaux

La région de la Baltique est reconnue pour son économie innovante et fortement fondée sur le savoir, les petites et moyennes entreprises (PME) jouant un rôle clé dans ce processus d’innovation. Pour aider ces PME à se financer pour se développer au niveau international, le projet JOSEFIN récemment lancé introduit une gamme d’instruments fonctionnels conçus pour soutenir leurs efforts, comprenant une contre-garantie européenne et un nouveau modèle de partage des risques.

Autres outils

 
Stockholm est l'une des villes qui pourraient bénéficier du projet JOSEFIN de soutien aux PME Stockholm est l'une des villes qui pourraient bénéficier du projet JOSEFIN de soutien aux PME

«Ce projet provient en partie du succès d’une entreprise d’informatique de Berlin avec laquelle nous avons travaillé, Condat AG. Nous leur avons fourni des financements et une aide technique spécifiques qui ont rapidement permis l’ouverture de marchés en Chine pour leurs systèmes informatiques.»
Torsten Mehlhorn, chef de projet chez Investitionsbank Berlin

Les PME doivent souvent faire face à la réticence des banques lorsqu’il s’agit de garantir le financement de projets transnationaux. Cela les empêche souvent de développer tout leur potentiel. Pour aborder ce problème, JOSEFIN (Joint SME Finance for Innovation ou fonds commun des PME pour l’innovation) offre des services stratégiques aux PME dans la région de la Baltique, comprenant un accompagnement individuel et un conseil sur mesure.

Les entreprises de la Baltique regardent vers de nouveaux horizons

Le développement de la région de la Baltique dépend en grande partie de la capacité des acteurs clés à jouer un rôle sur les marchés internationaux. Cependant, les PME se concentrent souvent sur les marchés locaux plutôt que sur les marchés internationaux, en partie à cause des difficultés à garantir les financements. Le projet JOSEFIN a été mis en place pour stimuler la coopération transnationale directe et fournir un meilleur accès au financement, leur permettant ainsi d’innover et d’exploiter de nouveaux produits et services.

S’emparer du potentiel d’innovation

Les acteurs principaux du processus d’innovation, à savoir les pépinières d’entreprises, les centres de transfert de technologies et les banques de développement public, vont développer ensemble des outils et des instruments concrets qui seront utilisés dans les pays concernés, c’est-à-dire l’Allemagne, la Pologne, la Lettonie, la Lituanie, l’Estonie, la Suède et la Norvège. Pour atteindre ses objectifs, le partenariat JOSEFIN comprend des organisations compétentes dans le domaine du développement commercial telles que les partenaires de l’Enterprise Europe Network, les autorités publiques en charge du développement et de la mise en œuvre des politiques, les instituts financiers publics et les organismes de développement technologique et de recherche.

Assurer le financement des PME

La principale réussite du projet sera l’utilisation d’un fonds européen de contre-garantie. Il permettra de soutenir les emprunts des PME, les garanties, le capital d’amorçage ou de risque, en réduisant le risque financier des activités commerciales transnationales des entreprises et des instituts financiers et en stimulant la coopération et l’activité économique internationale. Pour les instituts financiers, un nouveau modèle de partage des risques pour une offre de crédit plus sûre sera introduit, permettant une évaluation plus réaliste de la solvabilité des PME.


Date de rédaction

04/01/2010