KulturLink: création d'un «pont mental» par le biais de projets culturels et d'un dialogue interculturel

KulturLink a encouragé la coopération territoriale entre l'Allemagne et le Danemark dans la région de Fehmarnbelt. Un total de 27 projets culturels conjoints ont été réalisés dans le but de promouvoir le dialogue interculturel et la coopération transfrontalière dans le domaine de la création, ainsi que le développement d'un solide réseau culturel. Cette coopération impliquait des organisations culturelles, des écoles et des entreprises.

Autres outils

 
KulturLINK a soutenu des projets culturels visant à renforcer la coopération territoriale © Nicola Lucas KulturLINK a soutenu des projets culturels visant à renforcer la coopération territoriale © Nicola Lucas

" Le projet "kulturLINK Fehmarnbelt region" a rassemblé des acteurs culturels allemands et danois de la région de Fehmarnbelt. Nous avons créé le premier réseau culturel de la région de Fehmarnbelt et pu ainsi renforcer la coopération culturelle transfrontalière à l'aide des financements européens. Un "pont mental" a pu être établi car KulturLINK a encouragé l'éveil d'une conscience régionale. "

Nicola Lucas, responsable marketing, Chambre de commerce et d'industrie de Lübeck

Les partenaires du projet ont mis en place un conseil culturel composé de douze acteurs provenant de six domaines culturels différents: les arts visuels, le théâtre / les arts du spectacle, la musique, la littérature, le cinéma et le patrimoine. Chaque domaine comptait un partenaire dans chaque pays.

Création d'un «pont mental»

Le projet reposait sur trois activités principales. Le réseau thématique est l'un des éléments ayant obtenu les meilleurs résultats. Mis en place par le biais de plusieurs réunions, il attachait une importance particulière à la participation des jeunes. Malgré la barrière linguistique et les longues distances, 360 acteurs culturels ont participé aux réunions du réseau. 

Un réseau virtuel a été créé pour approfondir les contacts personnels. Il proposait une carte de réseau numérique partagée sur laquelle les différentes organisations pouvaient créer et placer leur profil. La mise en place du réseau virtuel a considérablement favorisé l'émergence de nouvelles idées de projet et la recherche de partenaires pour les mettre en œuvre. Ce réseau est désormais bien établi et poursuivra son développement.

Un second élément consistait à créer des «projets ambassadeurs», qui visaient à soutenir des projets transfrontaliers déjà existants. Ces projets couvraient de nombreux domaines culturels, dont la littérature, le patrimoine, le cinéma et la musique. Le projet de littérature, par exemple, a été développé à partir d'un micro-projet instaurant une coopération entre plusieurs bibliothèques de la région de Fehmarnbelt. 

Enfin, KulturLINK soutenait également des micro-projets. L'objectif consistait à venir en aide à de petits projets de coopération transfrontalière encourageant le développement de réseaux entre les acteurs culturels.

D'un point de vue général, KulturLINK a favorisé l'éveil d'une «conscience régionale». Même si les organisateurs reconnaissent que la création d'une «identité» culturelle est un processus à long terme, le soutien de l'UE a toutefois joué un rôle majeur dans la mise en place de liens culturels et le développement d'un dialogue interculturel.

Investissement total et financement de l'UE

Le projet «KulturLink» a fait l'objet d'un investissement total de 1 148 754 EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional s'élève à 686 700 EUR au titre du programme opérationnel «Interreg IV A région de Fehmarnbelt» pour la période de programmation 2007-2013.

Date de rédaction

18/12/2015