Dynamiser l’esprit d’entreprise à l’Université d’Aarhus

Le projet Incubateur étudiant vise à exploiter le potentiel entrepreneurial des étudiants et à créer des synergies entre différentes filières professionnelles.

Autres outils

 

Des projets comme celui-ci contribuent à faire de l’UE une économie intelligente, durable et inclusive d’ici 2020, comme le prévoit la stratégie de croissance Europe 2020. L’UE doit relever de grands défis tels qu’une population vieillissante, une main-d’œuvre trop peu qualifiée, la nécessité d’innover davantage, de trouver un équilibre entre croissance économique et dégradation de l’environnement, et de veiller à des approvisionnements énergétiques propres et sûrs. Partout dans l’UE, les projets de politique régionale jouent un rôle fondamental pour s’attaquer à ces défis et à bien d’autres au travers de projets conçus pour créer de l’emploi, améliorer le rendement scolaire, développer des sources d’énergie renouvelables, encourager la productivité et donner les mêmes chances à tous les citoyens. Les projets et les régions jouent un rôle pivot puisqu’ils fournissent des résultats tangibles permettant d’atteindre les principaux objectifs de la stratégie.

Les étudiants sont encouragés à percevoir l’entrepreneuriat comme une possibilité de carrière. L’aide prend la forme de transferts de connaissances, d’orientations, d’outils et de partages d’expériences garantissant que les étudiants seront prêts à se lancer dans les affaires et, à terme, seront capables de créer des entreprises riches en connaissance et innovantes dans la région.

Des semences pour esprits fertiles

L’incubateur étudiant de l’Université d’Aarhus est conçu pour encourager plus d’étudiants de baccalauréat et de graduat des établissements de formation de la ville à percevoir l’entrepreneuriat comme une possibilité de carrière. L’un des aspects du projet est d’offrir aux étudiants la possibilité de rencontrer d’autres étudiants intéressés par des professions différentes et d’exploiter les synergies potentielles. Cela est valable pour aussi bien pour les facultés que les écoles. Les étudiants traversent ensemble un parcours créatif et motivant leur permettant d’essayer de développer de manière indépendante des concepts commerciaux générateur de valeur, ce qui les amène à l’objectif sous-jacent: créer de la valeur à partir de ses connaissances, et les appliquer à sa propre entreprise ou à une entreprise existante. Les étudiants doivent d’abord le comprendre afin de pouvoir passer aux choses sérieuses: l’action!

L’initiative «Décollage» des jeunes entreprises

L’organisation a également conçu «Décollage», un incubateur particulier pour les étudiants qui souhaitent créer leur propre entreprise. «Décollage» offre des espaces de bureau ainsi que des conseils personnels et professionnels. Au cours des deux dernières années, un environnement positif et productif a pu être créé et l’ambiance qui règne dans la maison a aidé les étudiants dans leurs démarches entrepreneuriales. Cette atmosphère est très prisée par les étudiants, tout comme la culture d’entreprise qui leur permet d’optimiser leur efficacité et d’affûter leur état d’esprit d’entrepreneur.

De nombreuses jeunes pousses ont été accueillies dans cette maison au cours des deux dernières années. Les étudiants ont été trois fois plus nombreux qu’initialement prévu: 152 étudiants répartis dans 95 entreprises sont passés par «Décollage». Le personnel suit de près l’évolution de chaque étudiant afin de veiller à ce qu’il reçoive les meilleurs conseils tout au long du programme.

Jouer avec l’entrepreneuriat dans le bac à sable

Tout le monde n’est pas prêt à lancer sa propre affaire. C’est à ces étudiants que s’adresse le cours Bac à sable. Il leur offre une chance de goûter à l’entrepreneuriat sans s’engager et d’évaluer si cela répond ou non à leurs projets et leurs envies. Le bac à sable est un savant mélange d’accompagnement individualisé, d’ateliers et d’imitation de modèles. Le résultat est une stratégie personnelle retraçant le voyage de l’étudiant entrepreneur. S’il souhaite aller plus loin, l’étudiant peut rejoindre «Décollage». En une année, 102 étudiants ont «joué» dans le bac à sable, parmi lesquels deux classes d’étudiants internationaux.

Date de rédaction

17/08/2011