Un réseau transfrontalier développe une base d'expertise en matière d'alimentation saine et d'activité physique

Un projet innovant financé par le FEDER a mis en place un réseau transfrontalier de partage des compétences visant à promouvoir une alimentation saine et l'activité physique au Danemark et en Allemagne. Un des points forts du partenariat a été la collaboration active entre les deux pays, qui a débouché sur l'élaboration d'un matériel pédagogique conjoint et sur des contextes d'apprentissage plus agréables. 

Autres outils

 
différents formats de matériel pédagogique ont été réalisés dans le cadre du projet  © Nele Schlapkohl & Ulrike Johannsen différents formats de matériel pédagogique ont été réalisés dans le cadre du projet © Nele Schlapkohl & Ulrike Johannsen

" Grâce à cette collaboration, chaque pays est à même de partager avec son voisin l'expérience qu'il a accumulée et de développer et mettre en œuvre des concepts éducatifs et pratiques inédits et novateurs. Notre objectif est de stimuler au quotidien la motivation et le sens des responsabilités dans des groupes hétérogènes, comptant à la fois des écoliers, des adultes analphabètes, des populations issues de l'immigration et des réfugiés. La méthode d'éducation par les pairs (apprentissage par la formation) et le futur programme «Food & Move Literacy» viendront les aider dans leurs efforts. "

Dr Ulrike Johannsen and Dr Nele Schlapkohl, Europa-Universität Flensburg, responsables du projet.

S'attaquer au fond du problème 

La prévalence de maladies des deux côtés de la frontière, telles que le diabète et l'obésité infantile, a mis en exergue la nécessité d'une coopération transfrontalière renforcée dans les domaines de la nutrition et de l'activité physique. Jusqu'il y a peu, les instances éducatives danoises et allemandes, qu'il s'agisse de crèches, d'écoles, d'universités ou d'associations éducatives, ne dialoguaient que très peu entre elles. 

À travers l'utilisation de matériel pédagogique et d'apprentissage innovant, ce projet financé par le FEDER a voulu jeter des ponts entre les deux pays et leurs systèmes respectifs. Certaines populations avec lesquelles il est très difficile d'entrer en contact, les adultes analphabètes fonctionnels notamment (au nombre de 7,5 millions en Allemagne), présentent un très faible niveau d'études, qui les empêche de participer pleinement à la vie en société et d'adopter un mode de vie sain. 

Un autre objectif essentiel du projet consiste à faire en sorte que les résultats engrangés puissent être maintenus sur le long terme. Cet objectif a pu être atteint en assurant l'accessibilité du projet, la participation effective de tous et la diffusion du matériel d'information dans les deux pays. 

Des avantages au long terme

Quelque 19 écoles en Allemagne et au Danemark, pour un total de 6 000 élèves, ont été impliquées dans les activités «santé» du projet. Après avoir mis au point des programmes en matière d'alimentation saine et d'activité physique sur la base de leur expérience et de leurs connaissances nationales, elles sont allées les présenter à leurs homologues de l'autre côté de la frontière. Les modifications dans les menus proposés par les cantines scolaires et le nombre croissant d'activités physiques disponibles pendant les pauses sont la preuve que le projet a bel et bien favorisé un mode de vie plus sain. 

De plus, huit centres de formation pour adultes ont créé et expérimenté du matériel pédagogique avec 80 adultes analphabètes et 150 autres adultes analphabètes ont pu prendre part au projet par le biais des modules de formation des formateurs. Aujourd'hui, ce matériel pédagogique et d'apprentissage est disponible dans 32 bibliothèques.

En amont, il avait été élaboré, expérimenté et évalué dans le cadre de différents séminaires. Les enseignants, les formateurs pour adultes, les étudiants et les professeurs d'université des deux pays ont travaillé ensemble à la conception de ce matériel avant de l'utiliser dans les écoles et les cours d'alphabétisation. Il a été conçu pour que les écoliers et les adultes puissent préparer de façon ludique leurs menus et leur programme d'exercice quotidiens et être suffisamment déterminés et responsables pour s'y tenir.

Investissement total et financement UE

Le projet «Cross-border network of expertise: new prospects for sustainable expertise in diet and exercise» a fait l'objet d'un investissement total de 617 489 EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional s'élève à 401 366 EUR au titre du programme opérationnel «Syddanmark-Schleswig K.E.R.N.» pour la période de programmation 2007-2013.

Date de rédaction

05/01/2016