Équilibrer les besoins agricoles et environnementaux de la région de la mer Baltique

Le projet «Baltic COMPASS» a réuni les secteurs de l'agriculture et de l'environnement de la région pour lutter contre l'eutrophication (l'excès de nutriments) de la mer Baltique et de son bassin hydrographique.

Autres outils

 
Dans le sud-ouest de la Finlande, des champs en pente dotés de bandes de végétation tampons visant à diminuer les quantités de nutriments déversées dans la rivière. © Eija Hagelberg Dans le sud-ouest de la Finlande, des champs en pente dotés de bandes de végétation tampons visant à diminuer les quantités de nutriments déversées dans la rivière. © Eija Hagelberg

" Baltic Compass a donné un coup de pouce au secteur agricole de la région de la mer Baltique, qui a trouvé des solutions pour produire les denrées nécessaire à l'alimentation quotidienne des 90 millions d'habitants de la région tout en préservant la mer Baltique. Si les mesures recommandées pour le projet sont mises en œuvre dans toute la région avec succès, la qualité de la mer Baltique en sera nettement améliorée. "

Ola Palm, du Swedish institute of Agricultural and Environmental Engineering (Institut suédois d'ingénierie agricole et environnementale) (JTI)

Les principaux acteurs de ce projet, parmi lesquels des autorités gouvernementales, des instituts spécialisés, des organisations agricoles et des entreprises, ont introduit des politiques agroenvironnementales plus efficaces, partagé leurs innovations et leurs meilleures pratiques, créé des scénarios scientifiques et investi dans les technologies environnementales afin de faire face au problème. Ils cherchaient aussi à réduire les inégalités quant aux capacités de gestion des différentes parties prenantes et ont su instaurer un climat de confiance primordial entre les acteurs clés du secteur environnemental et du secteur agricole.

Des solutions qui profitent à tous

Parmi les résultats attendus sur le long terme pour ce projet transnational figurent des stratégies pour réduire l'eutrophication, un renforcement des liens entre les intérêts agricoles et environnementaux et des actions politiques efficaces en termes de coûts. On espère également améliorer l'intégration des pays de l'Est et de l'Ouest de l'Europe, ce qui s'inscrit dans la stratégie de l'UE pour la région de la mer Baltique. En combinant et en partageant leurs propres connaissances et expériences, les acteurs de ce projet ont également ouvert la voie à une prise de conscience agroenvironnementale dans toute la région. Cela se traduira par des solutions gagnant-gagnant pour l'agriculture et l'environnement sans toutefois affaiblir la compétitivité du secteur agricole.

Le partenariat avec deux projets agroenvironnementaux concurrents était d'une importance majeure. Ces projets étaient le «Baltic Deal» et le «Baltic Manure». Le résultat le plus visible de cette collaboration est la conférence des parties concernées «Greener Agriculture for a Bluer Baltic Sea» (une agriculture plus verte pour une mer Baltique plus bleue). Organisée depuis 2010, elle est devenue l'événement incontournable pour les acteurs de l'agroenvironnemental dans la région.

Approche transnationale

Le projet «Baltic COMPASS» est né de plusieurs projets sur l'utilisation du sol, sur l'agriculture et sur l'eau liés à la protection de la mer Baltique. Il a répondu au besoin d'établir une approche transnationale pour réduire l'eutrophication de la mer Baltique. De plus, il a permis de construire une capacité de gestion pour s'occuper des cadres internationaux, des directives de l'UE et du plan d'action HELCOM en faveur de la mer Baltique.

Un projet de suivi baptisé «Baltic Compact» vise à renforcer l'impact des résultats du projet en se concentrant sur la production de biogaz durable et sur les technologies avancées de drainage des champs. 

22 partenaires provenant de Biélorussie et de huit pays longeant la mer Baltique ont participé au projet «Baltic Compass». Grâce à lui, 5 emplois ont été créés, dont certains à durée indéterminée.

Investissement total et financement de l'UE

Le projet d'extension du «Baltic COMPASS» disposait d’un investissement total de 6 603 210 EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional s’élève à 4 351 748 EUR au titre du programme opérationnel «Région de la mer Baltique» pour la période de programmation 2007-2013.

Date de rédaction

22/05/2015

Vidéos