Un modèle scandinave pour les sociétés gérées par des femmes

Des femmes chefs d’entreprise de trois pays nordiques ont uni leurs forces pour stimuler les petites et moyennes entreprises gérées par des femmes. L’objectif est de promouvoir la compétitivité dans la région de Kattegat/Skagerrak grâce à l’innovation, au développement et à la croissance durable.

Autres outils

 

Le réseau ainsi mis en place comprend des autorités régionales, des femmes entrepreneurs et des scientifiques issus du Danemark, de Norvège et de Suède. L’organisation de six séminaires axés sur la croissance est un élément clé de leurs activités.

Le pouvoir du partenariat

Un récent sondage indique que seul un tiers de l’ensemble des nouvelles sociétés créées en Norvège, en Suède et au Danemark sont exploitées par des femmes. En réponse à cette constatation, 10 partenaires différents issus de ces trois pays se sont réunis de 2007 à 2008 pour créer le projet Women in Business. Partiellement financé par l’UE, ce projet a une durée de trois ans.

L’initiative est venue d’Aust-Agder fylkeskommune, dans le sud-est de la Norvège, suite à une précédente initiative de coopération scandinave («Fasett», 2002-2006). Plusieurs femmes entrepreneurs issues des trois pays ont été impliquées dans cette initiative et l’évaluation finale a mis en évidence le besoin et l’envie des participantes de poursuivre la coopération.

Un objectif du nouveau projet est d’inciter davantage de femmes à créer leur propre société dans la région de Kattegat/Skagerrak, en travaillant de part et d’autre des frontières des trois pays participant au projet. Plusieurs femmes chefs d’entreprise qui ont réussi les soutiennent en partageant leurs connaissances et leur expertise.

Le partenaire chef de file est Föreningen Norden, une organisation politiquement indépendante (ONG), comptant quelque 60 000 membres dans les pays nordiques. Parmi les autres partenaires figurent quatre autorités régionales. Le projet comprend plusieurs groupes dont les membres sont issus des trois pays et coopérera avec différents établissements universitaires en vue d’évaluer les obstacles à l’entrepreneuriat féminin dans la région.

Connaissances et expertise

Les partenaires ont déjà participé au premier des six séminaires prévus consacrés à la croissance. En fin de compte, ils ont pour mission de développer un modèle scandinave pour l’entreprenariat féminin, après avoir expérimenté les meilleures pratiques pouvant être appliquées dans les trois pays. Les activités devraient également mener à une meilleure connaissance des facteurs contribuant à l’extension et au développement des sociétés gérées par des femmes, en faisant appel à l’innovation et aux approches novatrices de l’entreprise.

Les avancées sont déjà encourageantes, grâce à la participation d’entreprises et de mentors. D’ici à la fin du projet, plusieurs des femmes chefs d’entreprise participantes disposeront de plans de développement ou d’activité concrets.

Date de rédaction

16/03/2011