Un parcours ensorcelé à vélo stimule le tourisme le long de la frontière tchèque

Une initiative tchèque et polonaise permet de redynamiser l'infrastructure touristique le long de la frontière entre les deux pays et d'attirer de nouveaux visiteurs.

Autres outils

 
Une partie de la piste cyclable longue de 80 km entre Mohelnice et Paczków Une partie de la piste cyclable longue de 80 km entre Mohelnice et Paczków

" La mise en œuvre conjointe du projet a aidé à renforcer la coopération entre les partenaires (musées), alimentée par leur volonté de lancer de nouvelles initiatives conjointes pour le développement des relations transnationales. La reconnaissance mutuelle a permis aux deux musées d'attitrer des visiteurs supplémentaires provenant de l'autre côté de la frontière. "

Eva Mičkechová, responsable du projet

Achevé en 2010, le projet du parcours à vélo de la route des sorcières a donné au tourisme un coup de pouce qui tombe à point dans les régions de Olomoucký kraj et Powiat Nyski, le long de la frontière entre la Pologne et la République tchèque. Basées sur l'histoire de la chasse aux sorcières dans la région au 17ème siècle, une série d'attractions multilingues et liées entre elles thématiquement ont été conçues. Elles incluent des expositions permanentes, un parcours à vélo de 80 km et un site d'informations touristiques.

Les nouvelles initiatives ont permis de stimuler l'économie locale en augmentant le nombre de touristes qui visitent la région, de renforcer la coopération transfrontalière et de «mobiliser les organisations et institutions locales» pour qu'elles participent activement au développement ultérieur (par ex. dans le domaine de l'agro-tourisme et de la promotion des évènements locaux et caractéristiques de la frontière tchèque et polonaise),» déclare Eva Mičkechová. Par ailleurs, les projets ont permis une modernisation bienvenue des bâtiments historiques qui accueillent les expositions, contribuant ultérieurement à la richesse culturelle de la région.

Rétablir le patrimoine culturel

Deux expositions permanentes ont été créées, à Šumperk, en République tchèque, et à Nysa, en Pologne. Dans les deux cas, les bâtiments historiques qui accueillent les expositions ont fait l'objet de rénovations, garantissant ainsi la préservation de cette richesse culturelle pour les générations futures.

Le projet tire son inspiration des chasses aux sorcières menées en Silésie et dans le nord-ouest de la Moravie pendant les années 1622-1695. Un livre sur le sujet, intitulé «Histoires de croyance», a également été publié par l'association touristique Jeseníky.

Pistes cyclables

Des pistes cyclables fraîchement balisées, s'étendant sur 80 km entre Mohelnice, en République tchèque, et Paczków, en Pologne, guident les visiteurs les plus aventureux à travers les magnifiques paysages de la région. Une carte avec itinéraires a été publiée, ainsi que 10 panneaux d'information.

La promotion des arts

Deux films originaux ont été produits dans le cadre du projet. Ils sont projetés en quatre langues dans le cadre de l'exposition à Šumperk. Un livre sur les chasses aux sorcières a également été publié en trois éditions linguistiques : tchèque, polonais et allemand.

Investissement total et financement de l'UE

Le projet «Witch cycling route» a fait l'objet d'un investissement total de 476 487 EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional s'élève à 400 955 EUR au titre du programme opérationnel «République tchèque – Pologne» pour la période de programmation 2007-2013.

Date de rédaction

24/06/2015