À Brno, la rénovation d’un ensemble de caves revigore le secteur du tourisme

Un dédale de caves situé en dessous d’une des places les plus anciennes et les mieux conservées de Brno est devenu, dès la fin du projet de rénovation financé par l’UE, l'un des sites les plus fréquentés par les touristes.

Autres outils

 
Le labyrinthe de caves a été transformé en une attraction touristique populaire Le labyrinthe de caves a été transformé en une attraction touristique populaire

Dans le centre historique de Brno, juste en dessous du marché aux légumes, s’ouvre un dédale de couloirs souterrains et de caves utilisés au cours des siècles passés pour stocker de la nourriture, fabriquer la bière et faire vieillir le vin. Les caves, dont certaines remontent au Moyen Âge, servaient également de refuge en temps de guerre. Bien qu’elles aient initialement été construites pour être utilisées comme habitations individuelles, elles ont également servi au stockage des produits frais vendus sur le marché.

Au départ, les caves n’étaient pas reliées les unes aux autres et bon nombre d’entre elles n’ont été découvertes que récemment, lors de fouilles archéologiques. Un vaste projet de réaménagement de ces caves a été entrepris en 2009, de sorte que les touristes qui visitent Brno ont désormais la possibilité de mieux appréhender la vie quotidienne des anciens habitants de la ville. La structure des caves a été consolidée pour qu’elles soient visitables en toute sécurité et elles sont maintenant reliées entre elles, formant ainsi un espace unique. Cette nouvelle attraction touristique a été surnommée «le labyrinthe du marché aux légumes», en référence au dédale de couloirs et de caves que les visiteurs ont à parcourir.

Découvrir la vie quotidienne des siècles passés

Des guides, habillés en costumes d’époque, accompagnent les touristes dans le labyrinthe et leur expliquent les modes de conservation des aliments dans ces caves qui faisaient office de réfrigérateurs, l’utilisation des différents récipients de conservation et des fûts de chêne pour le vieillissement du vin. Les visiteurs pourront aussi apprendre comment on s’éclairait à travers les âges, d’abord à l’aide d’une torche, puis à la chandelle de suif, avant l’arrivée de la bougie de paraffine et, enfin, de la lampe à pétrole. Ils pourront également observer les différents objets de la vie quotidienne mis au jour lors des fouilles archéologiques et aujourd’hui exposés.

Le parcours comprend aussi la visite d’un laboratoire d’alchimiste reconstitué où l’on fait la connaissance de ces célèbres médecins, pharmaciens et physiciens qui vivaient et travaillaient à Brno, faisant ainsi de la ville un haut lieu de la médecine en Europe.

Une ancienne cave à vin permet au visiteur de se familiariser avec la tradition vinicole locale. Il pourra poursuivre sa visite dans l’auberge historique où lui sera proposée une dégustation de vins de Moravie. La réplique d’un pilori, d’une cage où étaient enfermés les fous et d'autres instruments de torture viennent quant à eux illustrer les aspects les plus cruels de la vie d’antan. On remarquera aussi les différentes punitions infligées aux artisans ou marchands malhonnêtes.

Selon Radek Řeřicha, le gestionnaire du projet, le nouveau site et son dédale de caves auraient attiré 43 000 visiteurs pendant la seule année qui a suivi son ouverture en 2011. Les investissements consentis ont permis de créer 12 emplois à temps plein.


Date de rédaction

19/12/2012