Électrification des chemins de fer dans la région de Jihovychod

Les trajets sur la ligne ferroviaire Šatov-Znojmo seront bientôt plus rapides, plus sûrs et plus écologiques grâce à l’amélioration des voies, des bâtiments et des équipements, essentiellement par le biais de travaux d’électrification et de reconstruction.

Autres outils

 

Les travaux entrepris, couplés à la modernisation des équipements de télécommunication et de signalisation, aideront à mettre le tronçon de 11,16 km de long en conformité avec les normes nationales et internationales.

Améliorer les trajets sur le rail

Le réseau ferroviaire tchèque est la propriété du gouvernement, l’administration des infrastructures ferroviaires étant chargée de la gestion des installations. Cependant, pour ce projet, l’exploitation et l’entretien de certains équipements de communication et d’information destinés aux passagers seront assurés par la société CD-Telematika a.s.

Cet important projet profitera à un tronçon de la ligne ferroviaire «Frontière de l’État – Šatov – Okříšky» qui se situe dans le sud de la région de Jihomoravský. Il succède aux travaux d’électrification menés sur la ligne «Frontière austro-tchèque – Šatov», achevés en 2006, qui ont permis d’établir une liaison directe entre la région et la capitale autrichienne.

Des lignes bientôt adaptées

Les normes européennes avec lesquelles le projet veut assurer la mise en conformité comprennent des accords internationaux tels que l’Accord européen sur les grandes lignes de transport international, ainsi que d’autres normes relatives au fonctionnement des chemins de fer. L’observation de ces normes rassurera les passagers et améliorera la réputation du réseau, qui sera celle d'un réseau de qualité.

Des trajets «propres» et rapides, en toute sécurité

Les principaux avantages socio-économiques qui seront retirés du projet sont notamment une meilleure qualité du transport ferroviaire, de plus grandes économies de temps, un impact réduit sur l’environnement et une sécurité accrue pour les passagers. À la fin du projet, 11,16 km de voies ferrées (en dehors du réseau RTE-T) auront été reconstruits, et des économies de temps se chiffrant à 1,18 million d’euros par an auront été réalisées. L’installation d’équipements de télécommunication et de signalisation dernier cri constitue également un élément clé de ce projet. Ces modifications, associées à la modernisation des ponts et d’autres structures, permettront d’augmenter la vitesse sur la ligne jusqu’à 90 km/h, et de supprimer les limitations locales de vitesse.

Date de rédaction

21/02/2011