Une ville tchèque lance un bus à pile à combustible triple hybride

Grâce à un récent développement coordonné par l’institut de recherche nucléaire de Rez, voyager en bus dans la ville de Neratovice, dans la région de Střední Čechy de République tchèque, offre désormais de nouvelles sensations. Caractérisé par l’absence de bruit et de vibration (typiques aux moteurs diesels traditionnels), le nouveau bus triple hybride qui circule aujourd’hui dans la ville offre aux passagers un mode de voyage plus agréable et plus respectueux de l’environnement.

Autres outils

 
Bus triple hybride: au service de ses passagers et de la nature Bus triple hybride: au service de ses passagers et de la nature

«Le projet TriHyBus annonce une nouvelle ère en République tchèque, une ère où le secteur des transports dépend moins des combustibles fossiles que de l’hydrogène et de l’électricité. Ce projet nous a ouvert de nombreuses portes, en particulier dans le secteur de l’énergie renouvelable.»
Luděk Janík, directeur de la plateforme tchèque «Hydrogène et piles à combustible»

À présent, les villes prospères ne doivent plus être associées au smog et au trafic bruyant, comme en témoignent les 16 400 habitants de Neratovice. En utilisant l’hydrogène comme carburant de l’avenir, les habitants des villes peuvent non seulement profiter d’un air plus pur et de niveaux sonores moins dérangeants, mais aussi ressentir les bénéfices sur le plan de la santé, car cela réduit considérablement les risques de souffrir des effets associés, tels que l’asthme et l’hypertension.

Coopération TriHyBus

TriHyBus est le produit d’un accord de coopération entre l’institut de recherche nucléaire tchèque de Rez, Skoda Electric, Linde Gas, Veolia Transport, Proton Motor (Allemagne) et IFE Halden (Norvège). Skoda Electric était chargé de la création du bus, notamment de son groupe moteur électrique de traction et de l’intégration du système, et Proton Motor de fournir le système de propulsion à pile à combustible triple hybride.

Ce bus de taille standard (12 mètres de long) utilise une pile à combustible Proton Motor de 48 kW ainsi qu’une batterie de supercondensateurs qui se rechargent lors du freinage. Le bus a une capacité de 20 kg d’hydrogène gazeux stockés à 350 bar et une autonomie de plus de 250 km à une vitesse maximale de 65 km/h.

Une station service à hydrogène a été construite par Linde Group à Neratovice. Elle est approvisionnée en hydrogène gazeux comprimé à partir d’une source hors site. La procédure d’approvisionnement dure moins de 10 minutes.

Des déplacements plus intelligents et plus verts

Considéré comme le carburant de l’avenir, l’hydrogène respecte totalement l’environnement. Les seules émissions produites sont des émissions d’eau. Par ailleurs, ce nouveau carburant réduit considérablement la dépendance de l’Europe par rapport aux combustibles fossiles importés, tels que le pétrole et le gaz naturel.

Ce système de conception hybride intelligente (la cellule à combustible est un convertisseur d’énergie utilisant l’énergie chimique pour produire de l’électricité) offre un rendement global de 50 %. Actuellement, un bus et une station service à hydrogène sont opérationnels.

Ce développement a pu voir le jour grâce au financement du FEDER, du ministère tchèque des transports et de différents partenaires du projet.


Date de rédaction

22/12/2009