La modernisation du port de Limassol permettra à la principale plate-forme maritime chypriote d’accueillir des navires de plus grande taille et en plus grand nombre

Un projet considérable de dragage et d’agrandissement du port chypriote de Limassol, l’un des plus actifs de la Méditerranée, a été mis sur pied afin de pouvoir accueillir une nouvelle génération de navires de passagers et de marchandises de plus grande taille.

Autres outils

 
Le nouveau port constituera une plate-forme importante pour les navires de passagers et de marchandises Le nouveau port constituera une plate-forme importante pour les navires de passagers et de marchandises

Ce projet en deux étapes a déjà permis de creuser, d’une part, le bassin ouest du port à une profondeur de 16 mètres (contre 11 à 14 mètres précédemment) et, d’autre part, le rayon de giration et l’entrée du canal à une profondeur de 17 mètres. D’autres travaux ont été réalisés en 2009 tels que la consolidation des quais actuels du port et d’une partie des brise-lames.

La seconde phase du projet, qui commencera au printemps 2013, prévoit de prolonger de 500 mètres les murs de quais actuels du bassin ouest du port (actuellement d’une longueur de 770 mètres). La fin des travaux de construction de la seconde phase est prévue pour l’été 2015.

Accroissement de la capacité de manutention des conteneurs

Le projet total augmentera substantiellement la capacité du plus important port de Chypre. La capacité de manutention des conteneurs passera de 643 000 par an à plus d’un million. Cette modernisation est censée améliorer l’attrait du pays. En effet, pour les personnes arrivant en bateau, Limassol est souvent la première vue sur Chypre. Un projet distinct mais tout de même lié a permis la construction d’un nouveau terminal pour passagers dans le port.


Selon un porte-parole du projet, la modernisation du port créera des opportunités d’investissement et de commerce non seulement pour Chypre mais également pour l’Europe en général. Elle améliorera aussi l’accès à l’Union européenne et aux autres marchés, encouragera la compétitivité de l’économie chypriote et créera des emplois. Le porte-parole a ajouté que cette modernisation garantirait un service à long terme pour les cargos chypriotes et qu’elle renforcerait la position de l’île dans sa région. «Les entreprises et les investissements bénéficieront de cette modernisation qui encouragera l’accroissement de l’activité économique.»


Le nouveau port de Lemesos, l’autre nom de Limassol, est en activité depuis 1974. Il a été construit pour reprendre en grande partie les activités de l’ancien port (utilisé à présent par les navires de pêche) et il constitue le principal port de Chypre depuis que celui de Famagouste, sur la côte est du pays, est tombé sous le contrôle turc lorsque l’île a été divisée.

Coût total et financement de l’UE

Le projet «Upgrading of Limassol Port» dispose d’un budget éligible total de 25 300 000 EUR. La contribution du Fonds de cohésion s’élève à 21 505 000 EUR au titre du programme opérationnel «Développement durable et compétitivité» pour la période de programmation 2007-2013.

Date de rédaction

05/03/2013