Transformer des bâtiments publics en centrales d’énergie solaire

L’augmentation constante du coût de l’énergie pousse de nombreux pays à se tourner vers les énergies renouvelables pour satisfaire leurs besoins énergétiques. Chypre a choisi la solution de l’énergie solaire.

Autres outils

 
Combiner énergie et éducation: installation de panneaux solaires dans l’école d’Omodous. Combiner énergie et éducation: installation de panneaux solaires dans l’école d’Omodous.

Avec plus de 300 jours offrant 75 % d’ensoleillement, Chypre est le candidat idéal pour exploiter l’énergie solaire. L’île détient déjà le «record du monde» non officiel dans la catégorie des chauffe-eau solaires. En effet, pratiquement tous les ménages disposent d’un système solaire. Selon les estimations officielles, plus de 750 000 m² de capteurs solaires sont installés sur l’île. Chypre vient d’étendre la couverture des systèmes photovoltaïques aux bâtiments publics, écoles et camps militaires.

Exploiter les bâtiments publics

À ce jour, 65 systèmes photovoltaïques ont été fournis grâce au financement du FEDER. Leur capacité totale est de 1 100 kW (kilowatts). Ces systèmes aux capacités diverses ont été installés sur les toits de six bâtiments publics, 54 écoles et cinq camps militaires. Plus spécifiquement, il s’agit de 19 systèmes de 5 kW, 16 systèmes de 10 kW, 3 systèmes de 15 kW, 15 systèmes de 20 kW, 4 systèmes de 25 kW, 1 système de 30 kW, 1 système de 35 kW, 1 système de 40 kW, 1 système de 45 kW, 3 systèmes de 50 kW et 1 système de 100 kW. Ils sont tous connectés au réseau national, qui distribue l’électricité produite.


Outre la réduction de la facture d’électricité de chaque bâtiment, ces installations ont également permis de sensibiliser les étudiants au photovoltaïque grâce à du matériel éducatif. En effet, 50 modèles de systèmes photovoltaïques destinés à la formation ont été achetés pour les écoles.

Harmonisation avec l’UE

En tant qu’île, Chypre n’est pas connectée à un grand réseau électrique et ne peut pas acheter d’électricité à ses voisins. Par conséquent, elle doit générer elle-même son électricité pour répondre à ses besoins. Grâce à la mise en œuvre de ce programme, elle a amélioré sa conformité à la législation européenne dans le domaine de l’énergie en se concentrant sur la promotion de l’économie d’énergie et sur l’utilisation d’énergie renouvelable.

Selon les autorités, ce projet permet d’atteindre un engagement clé de Chypre en ce qui concerne l’encouragement de l’utilisation de sources d’énergie renouvelable (SER) et la promotion de l’économie d’énergie dans le contexte du renforcement de la durabilité. En raison du coût élevé des systèmes photovoltaïques par rapport aux technologies traditionnelles, le projet n’aurait pas pu être mené à bien sans le financement de l’UE.


Coût total et financement de l’UE


Le projet «Systèmes photovoltaïques dans les bâtiments publics, écoles et camps militaires» disposait d’un budget éligible total de 5 043 989 EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional s’élève à 3 134 474 EUR pour la période de programmation 2007-2013. Le projet est financé au titre de la priorité «Environnement et infrastructures énergétiques» du programme opérationnel «Durabilité et compétitivité».


Date de rédaction

22/04/2013