Projet de revitalisation du centre-ville de Limassol: un nouveau souffle pour les résidents, les visiteurs et les entreprises

Limassol, deuxième ville de Chypre, reprend vie grâce à un projet de revitalisation urbaine qui a redynamisé le centre historique de la ville.

Autres outils

 
De nouvelles zones piétonnes ont renforcé l’attrait du centre-ville de Limassol, tant pour les résidents que pour les visiteurs De nouvelles zones piétonnes ont renforcé l’attrait du centre-ville de Limassol, tant pour les résidents que pour les visiteurs

Le projet a rendu aux rues, bâtiments, places et autres espaces publics du centre-ville leur splendeur d’antan. En outre, la création de zones piétonnes a renforcé l’attrait des quartiers commerciaux et résidentiels et amélioré la qualité de l’air.

Les travaux de construction du projet ont débuté en 2010. Ils prévoyaient la pose de nouveaux pavés sur les places publiques, l’installation d’un nouveau mobilier urbain très élégant et la plantation de centaines d’arbres. Le projet a également supposé l’exécution de travaux souterrains dans la zone de 335 580 mètres carrés concernée par le projet afin de remettre à neuf les systèmes de raccordement à l’eau, à l’électricité et aux télécommunications des bâtiments.

À la fin des travaux de construction, en 2013, il est à espérer que l’économie locale aura largement profité de l’augmentation du nombre de visiteurs dans le centre-ville réaménagé.

Dans un pays où le secteur du tourisme figure parmi les plus importants, cela constituera déjà une belle réussite. Mais ce projet de revitalisation, qui entend faire du centre de Limassol un centre névralgique des activités sociales, culturelles et urbaines au sens large, ne bénéficiera pas seulement aux touristes mais également aux 90 000 personnes qui résident dans la ville et aux 187 000 habitants de l’agglomération.

Création d’emplois et amélioration du tissu social de la ville

Avec le renforcement de l’attrait du centre-ville, les places et les autres espaces publics devraient se convertir progressivement en lieux de rencontres pour les activités sociales de la ville. De même, la restauration des immeubles délabrés et l’amélioration de la gestion du trafic devraient inciter davantage de familles à s’installer au centre-ville.

Coralia Massoura, gestionnaire du projet, a affirmé que le projet avait contribué à préserver l’identité culturelle du centre historique de Limassol en mettant en valeur son architecture traditionnelle. Limassol a bénéficié d’une amélioration de son environnement urbain et de la qualité de vie de sa population et d’un renforcement de son attrait commercial et de sa compétitivité. Au cours de l’année 2012, plus de 50 nouveaux établissements ont ouvert leur porte (essentiellement des commerces, des cafés et des restaurants) et plus de 300 emplois ont été générés. Par ailleurs, des emplois supplémentaires ont également été créés au sein de zones situées à proximité du projet, et le regain de confiance chez les chefs d’entreprises a incité nombre d’entre eux à rénover leurs locaux.

«Bien que l’on soit en situation de crise économique, il est important de constater que les entreprises existantes n’ont pas mis la clé sous la porte et qu’il existe un intérêt croissant pour la création de nouvelles entreprises dans la région», a déclaré Mme Massoura.

Coût total et financement de l’UE


Le projet «Regeneration of the Town Centre of Limassol» disposait d’un budget total de 18 400 000 EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional s’élève à 15 640 000 EUR au titre du programme opérationnel chypriote «Développement durable et compétitivité» pour la période de programmation 2007-2013.

Date de rédaction

05/03/2013