De meilleurs liaisons pour le premier port de Chypre

Un grand projet de construction routière sera mis en œuvre pour faciliter les connexions entre le port de Limassol et le réseau autoroutier de Chypre. Il réduira aussi les encombrements et la pollution aux abords du port.

Autres outils

 

Limassol se trouve sur la côte sud de Chypre, entre Larnaka et Paphos, à environ 90 km de Nicosie, la capitale. La ville abrite le plus grand port du pays, qui propose des services de transport de passagers et de marchandises.

Actuellement, la route principale menant au port passe par l’avenue Omonia, qui traverse plusieurs zones résidentielles et commerciales. Ces quartiers souffrent de la pollution atmosphérique et sonore et des encombrements générés, principalement, par le va-et-vient des poids lourds qui se rendent au port. La route est aussi associée à un taux élevé d’accidents.

Le nouveau projet de construction routière tente d’éliminer ces inconvénients en déviant le trafic, qui ne passera plus par l’avenue Omonia, et en offrant des connexions plus rapides et plus faciles au reste de l’île. Le programme des travaux est le suivant:

  • construction et modernisation d’une route à double chaussée pour relier le port de Limassol à l’autoroute Limassol-Paphos: cette route de 5,6 km de long est appelée «Route verticale» et la vitesse y est limitée à 65 km/heure;
  • modernisation d’une route longeant la bordure nord du port de Limassol: appelée «Route parallèle», cette route d’une longueur de 2,3 km qui permet d’accéder directement au port est en fait une extension de la Route verticale;
  • construction d’un système d’évacuation des eaux de ruissellement pour réduire les inondations le long de la Route verticale et dans les zones résidentielles et commerciales voisines.

La Route verticale est conçue pour desservir le port et les quartiers périphériques ouest de Limassol, situés au sud de l’autoroute Limassol-Paphos.

Un projet en deux phases

La construction des infrastructures se déroule en deux phases. La première prévoit de construire, sur la Route verticale, un tronçon de 4,5 km allant de l’entrée du terminal portuaire à conteneurs jusqu’à la jonction avec l’ancienne route reliant Limassol à Paphos (la rue Paphos). Les travaux d’ingénierie incluent aussi la modernisation des routes secondaires, la construction de quatre ronds-points et différents projets de travaux sur le système d’évacuation des eaux de ruissellement.

La deuxième phase concerne deux sections routières. Tout d’abord un tronçon de 1,1 km sur la Route verticale la reliant à l’autoroute Limassol-Paphos. Il s’agit d’un tronçon existant qui sera modernisé pour accueillir une double chaussée. Il est prévu d’élargir un autopont et de construire deux bretelles de raccordement. Les travaux de la deuxième section consistent à moderniser la Route parallèle en construisant une double chaussée.

La gestion du projet une fois les travaux terminés serra sous la responsabilité du département des travaux publics, qui dépend du ministère des communications et des travaux. Ce département sera responsable de tous les travaux de maintenance ultérieurs. La phase de mise en œuvre du projet devrait créer 400 emplois.


Investissement total et financement de l’UE

Le projet «Primary Road Connecting the New Limassol Port with the Limassol-Pafos Motorway – Vertical Road» représente un investissement total de 126 032 705 EUR. La contribution du Fonds de cohésion de l'UE s'élève à 90 354 016 EUR pour la période de programmation 2007-2013. Le projet est mené au titre de la priorité «Infrastructures de transport de base» du programme opérationnel «Développement durable et compétitivité» 2007-2013.


Date de rédaction

23/05/2013