Centre de gestion des déchets pour réduire la mise en décharge en Croatie

Un nouveau système moderne de gestion des déchets est actuellement mis en œuvre dans le comitat d'Istrie, la région la plus occidentale de la République de Croatie, afin de réduire la quantité de déchets biodégradables et de déchets municipaux mis en décharge.

Autres outils

 
Le centre de gestion des déchets du comitat Kaštijun permettra de réduire la quantité de déchets biodégradables et de déchets municipaux mis en décharge.  © Kaštijun Ltd Le centre de gestion des déchets du comitat Kaštijun permettra de réduire la quantité de déchets biodégradables et de déchets municipaux mis en décharge. © Kaštijun Ltd

" Le projet Kaštijun est mis en œuvre dans l'objectif global de fournir un système de gestion des déchets régional économique, rentable et respectueux de l'environnement pour l'ensemble du comitat d'Istrie. Dès lors, ce projet se concentre principalement sur l'installation d'une nouvelle décharge conforme aux réglementations et associée à un processus de prétraitement des déchets afin d'améliorer la qualité des services de collecte des déchets, d'établir des systèmes de collecte séparés et de permettre la fermeture des décharges non conformes dans le comitat. "

Vesna Dukić, directrice, Centre Kaštijun

Situé à 5 km au Sud de la ville de Pula, le centre de gestion des déchets du comitat Kaštijun vise à fournir des services de gestion des déchets pour tous les citoyens afin d'améliorer les conditions de vie et environnementales de tous les habitants de la région. Ce centre, dont la mise à l'essai commencera début 2015, sera également en mesure de fournir des services aux touristes qui visitent le comitat, en particulier pendant l'été, quand le nombre de visiteurs est très élevé.

Avantages pour les habitants et l’environnement

D'un point de vue environnemental, le projet contribuera à réduire les émissions de gaz à effet de serre en diminuant les émissions de méthane et de dioxyde de carbone ou en améliorant leur captage. De plus, l'exploitation du site pour générer de la chaleur et/ou de l'électricité sans recourir aux combustibles fossiles réduira encore les émissions.

Le projet prévoit également des économies sur le coût des ressources, à travers la récupération des produits recyclables et la production de compost ou d'énergie, ainsi que la réduction de la quantité totale de déchets destinés à une élimination définitive, prolongeant ainsi la durée de vie utile des décharges.

Par ailleurs, l'investissement vise à apporter d'autres avantages aux habitants: la fermeture des décharges sauvages et le contrôle des lixiviats de déchets réduiront les nuisances et les risques pour la santé.

Perception par l'opinion publique

Au total, les services de gestion des déchets sont censés couvrir 41 entités locales (10 villes et 31 municipalités). Six stations de transfert des déchets seront construites à Umag, Poreč, Rovinj, Buzet, Pazin et Labin.

Au moment de sa présentation au public, la perception plutôt négative que nombre d'ONG et d'organisations de la société civile ont de ce type d'investissement posait un défi certain. Cependant, grâce au contrat de relations publiques, mis en œuvre pendant la période allant de juin 2011 à juin 2013 et cofinancé par l'UE, un grand nombre d'initiatives ont été prises dans le but d'informer le public et de le sensibiliser à l'importance d'une participation active des citoyens à la mise en place d'un nouveau système de gestion des déchets dans le comitat.

Investissement total et financement de l'UE

Le projet «County Waste Management Centre Kaštijun» bénéficie d’un investissement total de 35 070 000 EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional s’élève à 25 050 000 EUR au titre du programme opérationnel «Environnement» pour la Croatie, pour la période de programmation 2007-2013.

Date de rédaction

22/05/2015