Un projet de rénovation ferroviaire à la frontière entre la Croatie et la Serbie redonne vie à des infrastructures ravagées par la guerre

Le projet de rénovation de la voie de chemin de fer assurant la liaison entre Vinkovci, Tovarnik et la région frontalière a considérablement augmenté la vitesse de circulation des trains de marchandises et de passagers, renforcé les mesures de sécurité et réduit les nuisances sonores.

Autres outils

 
Un tronçon de la ligne ferroviaire rénovée. Un tronçon de la ligne ferroviaire rénovée.

" Il s’agit là du premier projet d’infrastructure ferroviaire financé par des fonds de préadhésion. Au fil du projet, depuis la phase de préparation de l’appel d’offre jusqu’à l’achèvement du projet, le personnel de HŽ Infrastruktura qui a participé à sa mise en œuvre a accumulé des connaissances et une expérience considérables dans la maîtrise des normes et procédures européennes. Elles se sont révélées extrêmement précieuses pour mener à bon port les projets IAP puis, depuis l'adhésion de la Croatie à l'UE, les projets financés par les Fonds structurels. "

Željko Dabić, responsable de projet

Grâce à la réouverture de ce tronçon ferroviaire de 33,5 km entre Vinkovci et la frontière serbe, la vitesse de circulation des trains est passée de 50 km/h à 160 km/h. De plus, un système moderne de protection automatique des trains a été installé et on a renforcé la sécurité sur douze passages à niveau en éliminant les passages non protégés et en installant des demi-barrières automatiques, plus adaptées au passage de trains rapides.

Les travaux effectués sur les voies, leur électrification et leur signalisation se sont traduits par une diminution des temps de trajet, une baisse des coûts d'entretien et d’exploitation, et un plus grand confort pour les voyageurs. Enfin, neuf gares ont été équipées de quais, d’abris et de luminaires et des mesures ont été prises afin de réduire les nuisances sonores pour les habitants.

Une plus forte croissance et de meilleurs transports paneuropéens

Afin d’améliorer l'interopérabilité avec les systèmes ferroviaires des autres pays européens, les normes internationales de gabarit et d'écartement des voies ont été appliquées et l’électrification a subi quelques ajustements, ce qui facilite le trafic ferroviaire transfrontalier.

Cette liaison ferroviaire réaménagée fait partie du corridor paneuropéen de transport X reliant Salzbourg en Autriche à Thessalonique en Grèce. Le fret international sur ce tronçon devrait augmenter considérablement à l’avenir et les travaux de construction augmenteront les retombées transfrontalières liées au trafic de passagers et de marchandises entre la Croatie et la Serbie. Parallèlement, l’économie croate pourra aussi compter sur une croissance plus durable, notamment dans le secteur du tourisme, qui représente 20 % de son PIB.

Les investissements dans la ligne de chemin de fer assurant la liaison entre Vincovci, Tovarnik et la frontière serbe s’imposaient depuis les dégâts qu’elle avait subis pendant la guerre. Son équipement de signalisation avait été particulièrement endommagé. Les derniers travaux de réparation sur la ligne remontaient à 1974 et la rénovation du système d’électrification, que la guerre avait laissé dans un piteux état, à l’année 2000. D’ailleurs, la dégradation des voies avait conduit à la baisse de la vitesse maximale autorisée à 50 km/heure seulement.


Investissement total et financement de l'UE

Le projet «Vinkovci to Tovarnik to state border railway rehabilitation» a fait l’objet d’un investissement total de 60 182 962 EUR. La contribution de l'Instrument structurel de préadhésion de l’UE s’élève à 28 789 180 EUR.


Date de rédaction

30/09/2014