Exploiter le potentiel des célèbres cerises indigènes de Croatie

Un projet de recherche explore de nouvelles manières de traiter les cerises aigres. Ces nouvelles techniques ouvrent la voie au développement futur de nouveaux produits alimentaires. Ce savoir-faire est transmis aux PME dans le but de redonner du tonus à l'industrie agroalimentaire de cette région.

Autres outils

 
Des technologies innovantes ouvrent la voie à de nouvelles utilisations des célèbres marasques croates Des technologies innovantes ouvrent la voie à de nouvelles utilisations des célèbres marasques croates

La marasque, cultivée le long des côtes de la Croatie et plus particulièrement aux alentours de la ville de Zadar, est une variété de griotte réputée pour être la plus raffinée au monde. Elle se caractérise par une saveur astringente et un jus de couleur rouge foncé.

Aliment fonctionnel

Ces dernières années, des scientifiques de la faculté de technologie et de biotechnologie alimentaires de l'université de Zagreb, située à Zadar, ont mené des recherches sur le traitement des cerises dans le but éventuel d'apporter de nouveaux produits alimentaires sur le marché. Ils ont examiné la stabilité des composés biologiquement actifs de la cerise, l'activité antioxydante et les propriétés sensorielles et ont optimisé le potentiel économique du fruit à la région.

Des recherches antérieures ont montré que la marasque avait le potentiel d’être considérée comme un «aliment fonctionnel» étant donné ses composés biologiquement actifs et ses propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires. De plus, une étude clinique a prouvé que la consommation du jus concentré de ces cerises pouvait aider à prévenir les maladies cardiovasculaires. La marasque contient également des substances qui soulagent les symptômes des maux de tête, de l'arthrite et du goitre. En outre, elle renferme de la mélatonine, une hormone végétale naturelle qui aide à réguler le sommeil.

Établir des partenariats entre les chercheurs, les producteurs et l'industrie

Ce projet de recherche fondé par le FEDER a pour objectifs principaux, d'une part, de développer et d'affiner les technologies de lyophilisation et de séchage par pulvérisation des griottes et, d'autre part, de produire deux nouveaux produits: des marasques lyophilisées et déshydratées. La gestionnaire de projet Verica Dragović-Uzelac a déclaré que le projet avait atteint ces objectifs avec succès en donnant naissance à un nouveau type de cerise lyophilisée et à une poudre de jus de griotte, qui peut être utilisée pour préparer une boisson instantanée.

De plus, un nouveau laboratoire est né à Zadar à l'occasion de ce projet afin de surveiller l'activité biologique des cerises. Grâce à ce projet, les producteurs de cerises locaux ont pu assister à des ateliers et ont reçu des informations concernant le potentiel de traitement des marasques. Il faut espérer que le transfert de connaissances et de technologie effectué vers les petites et moyennes entreprises de la région améliorera la compétitivité de l'industrie agroalimentaire et créera des partenariats entre les producteurs locaux, l'industrie agroalimentaire et la communauté scientifique.

Le Dr Verica Dragović-Uzelac a déclaré que, à la suite du projet, plusieurs producteurs alimentaires locaux se sont intéressés au développement de nouveaux produits qui pourraient contribuer à l'utilisation des cerises régionales dans plusieurs aliments, tels que du chocolat produit localement. Les cerises pourraient également être utilisées pour créer des jus de fruits et d'autres confiseries. Cependant, il faudra peut-être attendre un certain temps avant que ces nouveaux produits ne soient au point et qu'ils n'entrent dans la production commerciale.


Investissement total et financement de l'UE

Le projet «Marasca Sour Cherry as an Ingredient for Functional Food» a bénéficié d'un investissement total de 496 800 EUR. La contribution de l'instrument d'aide de préadhésion du Fonds européen de développement régional (FEDER) s'élève à 360 000 EUR au titre du programme opérationnel «Compétitivité régionale» pour la période de programmation 2007-2013.


Date de rédaction

25/11/2013