Le rail croate accélère

La modernisation du tronçon Vinkovci-Tovarnik de la ligne ferroviaire Zagreb-Belgrade s'inscrit dans une stratégie de développement durable plus large, qui vise à améliorer les communications entre les régions croates, à créer un "effet transfrontalier" avec la Serbie et, plus généralement, à rapprocher les Balkans du reste de l'Europe.

Autres outils

 
Train en gare de Tovarnik. Train en gare de Tovarnik.

Contexte

La ligne de chemin de fer Zagreb-Belgrade fait partie du Corridor transeuropéen X qui relie Salzbourg à Thessalonique. Le tronçon concerné par le projet est situé entre Vinkovci, à 256 km à l'est de Zagreb, et Tovarnik, près de la frontière serbe, soit une distance totale de 33,5 km à travers la région de Vukovarsko-Srijemska en Slavonie orientale. Ce tronçon ayant été gravement endommagé durant la guerre avec la Serbie, sa remise en état et sa modernisation sont de première importance pour la Croatie: cette voie ferrée relie en effet les riches régions agricoles de Slavonie, de Baranja et du Srijem occidental aux grands centres industriels et marchés de consommation de Croatie centrale (Zagreb, Sisak, Karlovac), ainsi qu'aux ports de l'Adriatique et aux pôles touristiques de la côte dalmate.

La dernière remise à niveau de la ligne remonte à 1974 et l'équipement électrique aérien a été rénové en 2000 suite aux dommages de guerre. Actuellement toutefois, la vitesse possible sur ce tronçon ne peut dépasser 40-60 km/h, à cause surtout de l'absence de signalisation automatique.

Défis

Les principaux objectifs du projet sont les suivants: améliorer les capacités de vitesse et de circulation; favoriser l'augmentation du trafic voyageurs national et international; absorber davantage de flux internationaux de marchandises (46% du fret ferroviaire croate est destiné à l'exportation); augmenter les flux transfrontaliers de voyageurs et de marchandises entre la Croatie et la Serbie.

Les travaux impliquent le remplacement complet du soubassement et des rails, la modernisation de 12 passages à niveau et de 10 gares et arrêts, l'installation de nouveaux équipements de signalisation, de sécurité et de communication, la mise en place d'un dispositif de drainage et le réalignement des lignes électriques le long de l'itinéraire.

Résultats attendus

L'amélioration de la ligne permettra une vitesse de pointe de 160 km/h, ce qui réduira de 25 minutes en moyenne les temps de parcours sur le tronçon tant pour les voyageurs que pour les marchandises et débouchera sur une augmentation proportionnelle du trafic et des volumes transportés.

La sécurité de la circulation ferroviaire et de la circumation routière sera également sensiblement améliorée: la première grâce à la mise en place d'un système de protection des trains automatique; la circulation routière grâce à la suppression des passages à niveau non protégés et à l'installation pour les passages à niveau restants de demi-barrières normalisées.

"Au fur et à mesure que tous les tronçons du Corridor X seront modernisés grâce au nouveau programme IPA pour la Croatie, la vitesse et les nouvelles capacités de la ligne devraient attirer plus de trafic, jusqu'à recouvrer les niveaux d'avant la guerre", affirme la responsable du projet, Zrinka Ivanovic Kelemen.

Date de rédaction

01/01/2007