Aéroport de Sofia: décollage réussi vers l’intégration européenne

Pour profiter pleinement du marché unique et accompagner son développement économique, la Bulgarie devait absolument moderniser et agrandir l’aéroport international de sa capitale, Sofia. Pari tenu grâce aux aides européennes de préadhésion.

Autres outils

 
L'atrium ultramoderne de l'aéroport de Sofia: une nouvelle porte d'entrée internationale pour la capitale bulgare. L'atrium ultramoderne de l'aéroport de Sofia: une nouvelle porte d'entrée internationale pour la capitale bulgare.

Contexte

La Bulgarie a préparé durant près de sept ans son adhésion à l’Union européenne. Sept années au cours desquelles elle a bénéficié des aides de l’Instrument structurel de préadhésion (ISPA), exclusivement dédiées à l'amélioration des infrastructures de transports et à la réalisation d’équipements permettant de respecter les normes environnementales européennes.

Construit dans les années 1940 à moins de dix kilomètres du centre-ville, l’aéroport de Sofia avec son unique terminal ressemblait, il y a encore quelques années, plus à une grande gare routière qu’à un aéroport international. Principal point d’entrée de la clientèle d’affaires et des touristes dans le pays, il a profité de l’aide européenne pour se doter d’un nouveau terminal et ainsi faire face à l’accroissement continu du nombre de voyageurs.

Plus de 2,5 millions de passagers par an

Plusieurs tranches de travaux d’agrandissement et de rénovation des installations existantes ont permis de faire face à l’augmentation des activités jusque dans les années 1990, mais le développement économique et l’adhésion programmée à l’Union européenne ont rendu nécessaire la construction du nouveau terminal ainsi que d’une piste supplémentaire. A titre indicatif, les responsables de l’aéroport ont relevé au cours des six premiers mois de l’année 2006 une augmentation de 20% par rapport à la même période en 2005, du nombre d’avions ayant atterri ou décollé à Sofia, soit 18 412 vols pour près de 1,05 million de passagers, ce dernier chiffre représentant lui-même une hausse de 16,5% par rapport à 2005 !

Cette évolution était déjà prévue en 2000 lors de la conception du nouveau terminal. Ouvert en décembre 2006, il accueille durant les heures de pointe jusqu’à 20 vols et 2000 passagers en même temps. Sur douze mois, ce sont pas moins de 2,6 millions de voyageurs qui devraient utiliser ce nouvel équipement.

Le chantier a duré près de trois ans, sachant que le terminal est composé de trois parties distinctes: le cœur du bâtiment, la jetée et un parking à automobiles. Le bâtiment central comprend principalement les services dédiés aux passagers, les contrôles d’accès, les bureaux des compagnies aériennes et tous les autres services administratifs et techniques. Il s’étend sur une emprise au sol de 50 000 m2. La jetée se détache du bâtiment central sur une longueur de 210 mètres et mène vers six voies d’accès aux portes d’embarquement / débarquement. Ces ouvrages ont nécessité la réalisation de nouvelles aires de stationnement pour les avions afin de permettre une double circulation des appareils. Le parking à automobiles, situé à quelques encablures du terminal, est quant à lui composé de quatre niveaux souterrains pour un total de 820 places. Et pour faciliter la connexion entre le nouvel ensemble et la ville, une nouvelle route à deux fois deux voies a été construite sur un kilomètre et demi vers le "boulevard de Bruxelles" (sic).

Résultats

Achevés fin 2006, les travaux ont permis à la capitale bulgare de disposer d’un aéroport ultramoderne, adapté aux besoins du trafic et répondant à la lettre aux normes de sécurité et de sûreté définies par l’Union européenne et l’Organisation de l'aviation civile internationale.

Le nouveau terminal et la piste supplémentaire vont indéniablement améliorer l’efficacité et le rendement de l’aéroport de Sofia. L’accroissement des échanges commerciaux et des séjours touristiques attendus à moyen et long terme devraient contribuer non seulement au développement économique de la capitale mais aussi de tout le pays.


Date de rédaction

01/08/2006