Le projet «Roma Alert» aide les Roms à accéder aux services de santé

Le projet «Roma Alert» aide les Roms de Bulgarie et de Grèce à utiliser les systèmes de santé publique et les forment aux questions de santé et d'hygiène et aux procédures du système de santé. Cette initiative devrait permettre d'améliorer leur santé et leur qualité de vie, de réduire la mortalité infantile et d'accroître l'espérance de vie.

Autres outils

 

Une étude a été entreprise afin d'analyser les conditions dans quatre zones d'habitation et de recenser les problèmes et les besoins. Des recherches épidémiologiques ont été menées par le biais d'une collecte de données qui peuvent aussi servir aux autorités locales pour formuler leurs politiques. À partir de ce travail, un plan d'action a été mis au point. Il définit les mesures à prendre à moyen et long termes en matière d'hygiène et de santé.

Un projet pilote prévoyant des formations, des bilans médicaux et des vaccinations a ensuite été lancé. Les formations portaient sur l'hygiène, la nutrition, la maternité, l'allaitement, les soins aux enfants, le planning familial, le cancer et l'accès aux services de santé. Les équipes, composées de médecins, de travailleurs sociaux et d'enseignants, ont consacré 150 heures à la formation et à la distribution de matériel de soutien, notamment des prospectus, un guide et un DVD sur la santé, dans les quatre zones d'habitation.

Examens et vaccination

À Drosero, 150 femmes et enfants ont été examinés et une centaine d'enfants ont été vaccinés. Des rappels ont été effectués le cas échéant et les dossiers médicaux ont été conservés à l'hôpital. Une centaine d'hommes et plus de 300 femmes et leurs enfants ont assisté à des débats sur les maladies sexuellement transmissibles et les conduites addictives.

Quelque 21 femmes et 40 enfants d'Agia Sofia ont subi des tests en milieu hospitalier. Les enfants ont été vaccinés et leur dossier médical a été conservé tandis que 92 femmes et adolescentes et 81 hommes et adolescents ont participé à des journées d'information sur les infections, les maladies sexuellement transmissibles et les conduites addictives. Un débat ouvert a aussi eu lieu, et 200 rations alimentaires ont été distribuées.

À Izgrev, Vulcan et Marinovo, 80 personnes ont été vaccinées contre les hépatites A et B, 50 femmes et 50 enfants ont été examinés et plus de 100 personnes ont reçu une formation en matière de santé.

Les consultations en milieu hospitalier et les bilans médicaux ont contribué au diagnostic et au traitement de problèmes non diagnostiqués, et le site web du projet s'est converti en un référentiel de connaissances sur la santé des Roms. Le projet a favorisé la coopération entre la Bulgarie et la Grèce, et entre les autorités locales et les systèmes de santé nationaux. Il a permis d'établir un réseau de sensibilisation aux problèmes de santé chez les Roms et d'aborder la question de l'exclusion.

Investissement total et financement de l'UE

Le projet «Roma Alert!» a bénéficié d'un investissement total de 1 098 945 EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional s'élève à 934 103 EUR au titre du programme opérationnel «Grèce et Bulgarie» pour la période de programmation 2007-2013.

Date de rédaction

26/10/2015