L’eau dans tous ses réseaux

Par la coopération entre les États, mais aussi entre tous les acteurs locaux et scientifiques concernés, le projet Netwet 2 vise à mieux gérer les ressources en eau dans une optique de gouvernance territoriale.

Autres outils

 
Exploration du lac souterrain de Melissani (île de Céphalonie, Grèce). Céphalonie connaît un phénomène unique au monde: la mer s'engouffre sous terre en un fleuve d'eau saumâtre qui se déverse de l'autre côté de l'île. Exploration du lac souterrain de Melissani (île de Céphalonie, Grèce). Céphalonie connaît un phénomène unique au monde: la mer s'engouffre sous terre en un fleuve d'eau saumâtre qui se déverse de l'autre côté de l'île.

Contexte

La gestion durable de l'eau comporte des dimensions multiples: accès à l’eau potable, protection des zones inondables, qualité des nappes aquifères, équilibre des écosystèmes,… Elle tient compte à la fois de la valeur économique et de la valeur environnementale de l'eau. Elle s'inscrit dans une approche historique et comparative des pratiques de gestion de l'eau. Elle implique la mise en place d'une gouvernance territoriale des ressources en eau. Ce principe est au cœur du projet Netwet 2 (Interreg IIIB CADSES, 2003-2006), couvrant l’Italie, la Grèce, la Bulgarie et la Roumanie. Objectif principal: développer une coopération transnationale pour la gestion durable des territoires de l’eau. Netwet 2 s’est déployé dans le sillage de Netwet 1 (Interreg IIC CADSES) et des rencontres internationales organisées entre 2000 et 2002 par le Centre des Régions euro-méditerranéennes pour l’Environnement (Kepemep-Medregio), basé à Athènes.

Partenaires

L’élaboration de Netwet 2, toujours sous le pilotage de Kepemep-Medregio, a été menée en concertation avec tous les acteurs concernés: gouvernements centraux, autorités régionales et locales, société civile, acteurs économiques et sociaux, organismes scientifiques, ONG, etc. De ces intervenants, 15 provenaient de Grèce, 5 d’Italie, 2 de Roumanie et 1 de Bulgarie.

Objectifs concrets

Plusieurs objectifs étaient poursuivis simultanément: l’amélioration des bonnes pratiques pour la gestion durable et intégrée de l’eau et des écosystèmes dans les régions côtières, ainsi que pour la protection des zones inondables; le développement d’outils innovants et de méthodologies pour le contrôle environnemental des ressources en eau; l'approche participative ("bottom-up") et la promotion de nouvelles formes de gouvernance à l’échelon transnational, en particulier pour les territoires à hauts risques hydrologiques; enfin, l’établissement de structures de coopération à distance via les applications télématiques.

Résultats

Netwet 2 a d’abord eu un impact sur l’environnement. En développant des méthodologies, des lignes de conduite et des études pilotes, le projet a pu traiter d’enjeux aussi divers que la qualité de l’eau potable et les effets du tourisme dans les régions côtières et insulaires, l’agriculture biologique et les systèmes de pompage dans les zones agricoles, la protection contre les inondations en ville comme à la campagne. Autre résultat important, la mise en place d’outils innovants pour la gestion spatiale des ressources hydriques, notamment la détection par satellite et le Système d’information géographique (SIG).

Mais l’aspect le plus significatif du projet est sans doute son impact socioculturel, qui se traduit concrètement en termes territoriaux. Cela concerne d’abord la promotion des nouvelles formes de gouvernance spatiale: implication directe des autorités territoriales, en coopération étroite avec les entrepreneurs locaux (PME), dans l'établissement des Contrats de rivière. Il s'agit aussi de la mise en valeur de la dimension historique et culturelle de l’eau au niveau local: bonnes pratiques traditionnelles et capacités de coopération d'un lieu à l'autre pour la gestion durable des territoires de l'eau. Une fois identifiés, ces savoir-faire traditionnels ont été intégrés par le biais d'outils modernes innovants comme le SIG pour tracer les Itinéraires historiques et culturels de l’eau. Enfin, Netwet 2 a eu des retombées positives sur l’emploi: par exemple, les bonnes pratiques en matière de prévention des inondations dans les zones agricoles ont permis d’assurer une protection efficace des infrastructures locales de production.

Ce succès a conduit à l’approbation du projet Netwet 3 (2006-2007) dans le cadre d'INTERREG IIIB Archi-Med (mesure 3.1: protection, planification et gestion des ressources naturelles et des paysages). NetWet 3 est l’extension de NetWet 2 dans le thème comme dans le partenariat. Il vise le développement d’une coopération transnationale créative pour la gestion des paysages méditerranéens et l'usage durable de leurs ressources en eau.

Date de rédaction

01/06/2006