Une initiative conjointe stimule l'innovation et réduit les coûts dans la région frontalière entre la Bulgarie et la Grèce

Un projet européen de coopération territoriale dans la région frontalière entre la Grèce et la Bulgarie a permis le développement d'une boîte à outils innovante visant à identifier et à atténuer les coûts de production élevés pour les entreprises de la région. Cette boîte à outils a été proposée à 15 entreprises dans le cadre d'un projet pilote et a entraîné des gains de productivité et d'efficacité importants.

Autres outils

 
L'imagerie infrarouge des panneaux de distribution d'énergie électrique, dont le but est d'identifier les sources de pertes d'énergie dans la ligne de production d'une cave à vin avec une production annuelle de 9 500 000 bouteilles de 0,7 litre, a contribué à réduire les coûts dans le cadre de projets pilotes de CROSS.INNO.CUT (Distillery-Winery of Thrace S.A.).    © CROSS.INNO.CUT L'imagerie infrarouge des panneaux de distribution d'énergie électrique, dont le but est d'identifier les sources de pertes d'énergie dans la ligne de production d'une cave à vin avec une production annuelle de 9 500 000 bouteilles de 0,7 litre, a contribué à réduire les coûts dans le cadre de projets pilotes de CROSS.INNO.CUT (Distillery-Winery of Thrace S.A.). © CROSS.INNO.CUT

" En ce qui concerne les bénéfices que nous avons retirés de notre participation au projet CROSS.INNO.CUT, nous pouvons annoncer que la société a réduit ses coûts de commercialisation de 30 % et qu'elle a également pu augmenter ses ventes de 10 % grâce à l'intégration de la méthodologie et des solutions proposées dans ses opérations. "

Christos Ginis, président et directeur général d'EUROCO S.A.

Les raisons pour lesquelles ce projet a vu le jour reposent sur la nécessité de renforcer la compétitivité des entreprises opérant dans la région frontalière entre la Grèce et la Bulgarie tout en favorisant une culture de l'innovation, ainsi que les liens transfrontaliers entre les entreprises de la région. L'accent a été mis sur le développement d'une boîte à outils et d'une méthodologie dynamiques qui pourraient être utilisées pour identifier les coûts élevés au sein des processus de production des entreprises et formuler des plans d'action efficaces susceptibles de les atténuer.

La collaboration technologique à son apogée

Le projet est basé sur la notion des "techniques de gestion de l'innovation" (TGI), des approches méthodologiques visant à améliorer la position concurrentielle des entreprises par le biais de l'innovation.

Une plate-forme technologique comprenant une boîte à outils d'audit des processus de production des entreprises a été développée dans le cadre d'une collaboration entre l'Université Aristote de Thessalonique (Grèce) et l'Université du Sud-Ouest «Neofit Rilski» (Bulgarie). Au même moment, la boîte à outils de l'innovation développée par les universités a permis la sélection de 100 entreprises de la région frontalière. Après un audit rigoureux, des plans d'action de réduction des coûts ont été élaborés pour 33 entreprises, dont 14 les ont finalement mis en œuvre.

Avantages de grande envergure

Ce projet a abouti à l'élaboration d'un outil qui permet d'identifier les coûts de production excessifs sur la base de données objectives et quantitatives. Plus important, la boîte à outils peut être adaptée aux entreprises de toutes tailles. En outre, le projet a renforcé les liens entre l'industrie et le milieu universitaire de la région. Le projet a effectivement atteint son objectif central, qui portait sur la coopération territoriale européenne , en créant des structures adaptées et en prouvant les avantages de la coopération transfrontalière.

Lors de la première Conférence sur la coopération territoriale européenne, organisée en mai 2014, le projet a été reconnu comme un exemple de bonne pratique dans la catégorie de l'innovation et de l'entrepreneuriat.

Investissement total et financement de l'UE

Le projet «CROSS.INNO.CUT – Cross Border Implementation of innovative cost cutting technologies» a fait l'objet d'un investissement total de 1 334 373 EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional de l'UE s'élève à 1 134 217 EUR au titre du programme opérationnel «Grèce et Bulgarie» pour la période de programmation 2007- 2013.

Date de rédaction

17/07/2015