Prévention efficace des risques de catastrophes naturelles grâce à la coopération transfrontalière dans la région du Danube

Le développement de systèmes de surveillance communs et une meilleure coopération entre les autorités publiques, les cercles universitaires et les services de sauvetage en Bulgarie et en Roumanie ont permis de réduire les dommages causés par les catastrophes environnementales telles que la grêle, la pollution de l’air et les inondations dans la région frontalière du Danube.

Autres outils

 
De nouveaux camions d’incendie permettent d’améliorer les interventions d’urgence dans la région transfrontalière du Danube De nouveaux camions d’incendie permettent d’améliorer les interventions d’urgence dans la région transfrontalière du Danube

Le projet commun de surveillance des risques profite aux 5,1 millions d’habitants vivant actuellement des deux côtés du Danube. Ils peuvent en effet être secourus plus rapidement et avec plus d’efficacité en cas d’urgence grâce à une meilleure préparation et à la formation des services d’intervention, à l’achat de nouveaux équipements et à une meilleure gestion des risques d’inondation. Par ailleurs, les échanges de bonnes pratiques à l’occasion de séminaires et de visites d’étude, et l’adoption de normes européennes ont permis de renforcer les politiques environnementales, contribuant à une protection environnementale à long terme.

Concentration sur quatre domaines de prévention des risques

La coopération met l’accent sur certains domaines précis de la politique environnementale. Il s’agit de tirer le meilleur parti de la surveillance intégrée et du système de réaction. Ces domaines sont les suivants:

  1. l’amélioration de la préparation aux urgences et l’atténuation des conséquences des catastrophes;
  2. la surveillance de la qualité de l’air et le contrôle de la pollution;
  3. la gestion des risques d’inondation;
  4. la prévention des dommages causés par la grêle à l’aide de fusées antigrêle.

Les autorités locales ont recours aux données collectées lors des activités de recherche menées dans les universités et instituts partenaires pour élaborer des plans communs de gestion des risques et mettre en œuvre des modèles de projet. Elles ont également adopté un glossaire commun de termes en roumain, bulgare et anglais afin de faciliter la compréhension. Enfin, l’achat d’équipements d’urgence, tels que du matériel de sauvetage et des instruments de contrôle (de la qualité de l’air, par exemple), a permis aux partenaires du projet de mener à bien leurs activités communes.

Dans le même temps, la diffusion d’informations publiques sur les risques possibles a également été renforcée, notamment grâce à la publication d’un manuel et de cartes indiquant les risques dans la région.

«Le projet a des retombées positives sur la sécurité et la santé des 5,1 millions d’habitants vivant des deux côtés du Danube et protège la biodiversité. Les nouveaux équipements permettent l’intervention d’équipes spécialisées communes au niveau local et transfrontalier, et assurent la fiabilité et l’efficacité de ces interventions. Les connaissances et l’expérience acquises dans le cadre de ce projet revêtent une grande importance pour nous dans la préparation et la mise en place des forces d’intervention communes et l’harmonisation et le développement de procédures opérationnelles standard communes. Il s’agissait indéniablement d’une excellente occasion d’améliorer la coopération entre nos institutions.»

Colonel Emilian Lascateu, responsable du projet auprès de l’inspection générale roumaine pour les situations d’urgence (IGSU)


Investissement total et financement de l’UE

Le projet «Joint Risk Monitoring during Emergencies in the Danube Border Area» a fait l’objet d'un investissement total de 11 508 671 EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional (FEDER) s’élève à 9 761 655 EUR au titre de l’axe prioritaire 2 du programme opérationnel «Programme de coopération transfrontalière Roumanie-Bulgarie» pour la période de programmation 2007-2013.


Date de rédaction

09/05/2014