Une ligne ferroviaire modernisée va produire de nombreux avantages

Des améliorations majeures de la ligne ferroviaire entre les villes de Plovdiv et Burgas réduiront la durée des voyages en train pour les passagers et les marchandises.

Autres outils

 

Les travaux se concentreront sur trois tronçons de la ligne électrifiée entre le village de Mihaylovo et Burgas, sur la mer Noire. Ils fourniront notamment 177 km de voie ferrée améliorée et cinq stations dotées d’une nouvelle signalisation.

Une importante ligne ferroviaire

Bénéficiant du cofinancement de l’UE, ce projet majeur reliera Plovdiv, la deuxième ville de Bulgarie, à Burgas, un port de plus de 200 000 habitants. L’infrastructure ferroviaire réhabilitée sera gérée et exploitée par l’entreprise publique National Railway Infrastructure Company (NRIC).

Le projet s’inscrit dans une stratégie globale de rénovation et de modernisation des lignes ferroviaires allant de Sofia à Burgas et aux frontières avec la Turquie et la Grèce. Par la suite il bénéficiera également au réseau ferroviaire transeuropéen de l’UE (intégré au programme RTE-T) qui établit la liaison avec le Caucase du sud et l’Asie centrale.

Un coup de pouce pour l’économie régionale

La première des sections concernées relie Mihaylovo à Kaloyanovetz (environ 10,7 km). La deuxième s’étend de Stara Zagora à Zimnitza (environ 91,2 km) et la troisième de Tzerkovsky à Burgas (environ 75,5 km). Au total, ces sections remises à neuf couvrent 177,4 km. En outre, 305 km de lignes aériennes seront rénovées.

Parmi les autres travaux importants figurent la reconstruction des gares de Stara Zagora, Kermen et Yambol, la reconstruction du pont sur le fleuve Tundza et la nouvelle signalisation du nœud de Burgas. Un nouveau centre de contrôle de la signalisation sera créé, et les systèmes de signalisation seront remplacés dans cinq gares entre Drujba et Burgas.

Une fois achevée, aux alentours de la mi-2014, la ligne modernisée permettra aux trains de voyager à une vitesse pouvant atteindre 160 km/h. La capacité de la ligne sera ainsi augmentée et la durée des trajets s'en trouvera réduite pour la circulation des marchandises et des passagers. D’après une estimation, cela devrait générer chaque année des économies sur la durée des trajets de l’ordre de 4,65 millions EUR.

Les experts prévoient que les passagers des trains et les transporteurs de marchandises enregistreront une augmentation du trafic de 14 et 16 % respectivement au terme du projet. Parmi les autres bénéficiaires du projet figurent les 1,9 millions d’habitants de la région et l’économie régionale, en particulier l’important port maritime de Burgas, sans oublier les exploitants ferroviaires privés. Plus de 420 emplois directs seront créés pendant la phase d'exécution du projet.

Coût total et financement UE

Le projet «Rehabilitation of sections of the railway infrastructure between Plovdiv and Burgas» (Réhabilitation des sections de l’infrastructure ferroviaire entre Plovdiv et Burgas) dispose d’un budget éligible total de 250 603 400 EUR. La contribution du Fonds de cohésion s’élève à 174 889 500 EUR pour la période de programmation 2007-2013.

Date de rédaction

11/07/2012