Arroser les graines de l’entrepreneuriat créatif en Flandre

Le projet aide les jeunes entrepreneurs en leur apportant un soutien professionnel nécessaire dans des branches fondamentales de la gestion comme la communication et le marketing, la finance, l’organisation de l’entreprise et le développement d’idées novatrices.

Autres outils

 

Des projets comme celui-ci contribuent à faire de l’UE une économie intelligente, durable et inclusive d’ici 2020, comme le prévoit la stratégie de croissance Europe 2020. L’UE doit relever de grands défis tels qu’une population vieillissante, une main-d’œuvre trop peu qualifiée, la nécessité d’innover davantage, de trouver un équilibre entre croissance économique et dégradation de l’environnement, et de veiller à des approvisionnements énergétiques propres et sûrs. Partout dans l’UE, les projets de politique régionale jouent un rôle fondamental pour s’attaquer à ces défis et à bien d’autres au travers de projets conçus pour créer de l’emploi, améliorer le rendement scolaire, développer des sources d’énergie renouvelables, encourager la productivité et donner les mêmes chances à tous les citoyens. Les projets et les régions jouent un rôle pivot puisqu’ils fournissent des résultats tangibles permettant d’atteindre les principaux objectifs de la stratégie.

L’objectif sous-jacent du projet est de revitaliser l’entrepreneuriat en Flandre en y ajoutant de la créativité. L’aide fournie a pris la forme d’une orientation des 130 starters créatifs participants, l’organisation d’écoles d’été, la création de possibilités de réseautage, la couverture médiatique et le lancement de 20 contrats de coopération entre starters créatifs.

Encourager à se lancer

Depuis des années, la Flandre se bat pour développer une forte culture de l’initiative, sachant qu’elle figure dans le bas de l’échelle européenne, comme cela a été souligné dans le Moniteur de l’entrepreneuriat mondial en 2007. Les taux sont particulièrement bas en Flandre-Occidentale. Fin 2007, le centre d’entrepreneuriat «Ondernemerscentrum Kortrijk» a revu sa manière d’aider les entreprises naissantes. Ces dernières avaient visiblement besoin d’un avis professionnel sur leur plan d’affaires et les grandes décisions à prendre lorsque l’on crée une entreprise.

Le projet fournit donc aux jeunes entrepreneurs un avis d’expert sur la manière de communiquer et de commercialiser leurs biens et services, le type de structure financière et d’organisation d’entreprise adéquats, et la manière d’utiliser leurs idées innovantes. En conciliant créativité et entrepreneuriat, les «starters créatifs» feront effet de levier pour revitaliser l’entrepreneuriat et servir d’exemples de réussite. Ils seront en quelque sorte les ambassadeurs de l’esprit d’entreprise.

Les jeunes pousses saisissent les occasions

L’une des nombreuses initiatives ayant très bien fonctionné est l’école d’été. Des jeunes entrepreneurs ont pu y réfléchir à leurs compétences entrepreneuriales, développer des idées d’entreprise et des plans d’affaires et apprendre comment aller de l’avant. Les deux écoles d’été ont attiré 40 participants. Une semaine des experts a également permis à des conférenciers et des experts des affaires d’expliquer comment utiliser au mieux les idées créatives et comment concevoir un plan d’affaires qui tienne la route. Le projet a en outre mis en place un outil de suivi numérique, 23 propositions d’hébergement et 27 événements créatifs.

À l’avenir, le projet entend également créer un réseau informel de centres d’affaire, de conseillers et d’universitaires pouvant aider les jeunes entrepreneurs, afin de veiller à ce que la Flandre monte encore dans l’échelle des jeunes entrepreneurs européens.

Date de rédaction

17/08/2011