Formation de nouveaux travailleurs spécialisés dans le domaine de l’électricité domestique et industrielle

Le projet d’électricité domestique et industrielle du Centre de Technologies Avancées (CTA-IAM) vise à fournir une formation aux travailleurs et demandeurs d’emploi dans une zone touchée par la pénurie de main d’œuvre, tant sur le plan de la qualité que de la quantité. Cette initiative peut favoriser de manière concrète l’inclusion sociale, la création d’emplois, l’éducation et la formation dans la région de Bruxelles.

Autres outils

 
Installation d’une chambre froide au Centre de Technologies Avancées pour l’électricité domestique et industrielle.© Installation d’une chambre froide au Centre de Technologies Avancées pour l’électricité domestique et industrielle.©

" La création d’un centre de technologies avancées pour l’électricité domestique et industrielle est une étape importante pour compenser la pénurie de main-d’œuvre dans ce secteur. Les niveaux de participation au cours de 2013, notre première année de fonctionnement, ont été très satisfaisants. "

Michel Boumal, Inspecteur pédagogique du Centre de Technologies Avancées

Le projet a permis la création d’un nouveau site de formation à «l’Institut des Arts et Métiers» de Bruxelles, en acquérant ledit site et en le dotant d’équipements de haute technologie. Le centre est ainsi en mesure de dispenser une formation qui répond aux besoins du secteur et qui tient compte de la complexité des nouvelles évolutions technologiques.

La formation est à présent dispensée dans trois domaines spécifiques exigeant des compétences hautement spécialisées: techniques de réfrigération, systèmes de domotique et d’automatisation des bâtiments et électrohydraulique et électropneumatique. Une formation à la gestion en ligne des systèmes électroniques est également disponible, plusieurs ordinateurs et applications informatiques ayant été réservés à cette fin.

Formation à un large éventail de systèmes différents

Concernant les techniques de réfrigération, les installations permettent aux étudiants d’en apprendre davantage sur la surveillance, la maintenance et la réparation des dispositifs de climatisation, des systèmes de réfrigération, des chambres froides et des pompes à chaleur. Pour les systèmes d’automatisation des bâtiments, les participants peuvent étudier la conception, le développement et la mise à l’essai de tous les types de systèmes de gestion des commandes électroniques utilisés dans les bâtiments. La section réservée à l’électrohydraulique et à l’électropneumatique permet aux étudiants de concevoir et simuler différents types de systèmes utilisés dans le secteur, de les assembler sur les postes de travail et de les tester sur un site de travail miniature.

Le centre est devenu pleinement opérationnel au deuxième semestre de 2013. À ce jour, il a dispensé 792 heures de formation à 336 personnes. En outre, on estime qu’il a la capacité de former quelque 1 840 personnes chaque année, dont 25 % doivent être soit des travailleurs, soit des demandeurs d’emploi.

Les locaux actuels sont temporaires. À terme, le centre sera transféré dans une nouvelle installation spécialement construite sur le même site, dont il est censé occuper le premier étage.

Investissement total et financement de l’UE

Le projet «Centre de Technologies Avancées – Électricité résidentielle et industrielle» a fait l’objet d’un investissement total de 953 000 EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional s’élève à 476 500 EUR au titre du programme opérationnel «Région de Bruxelles-Capitale» pour la période de programmation 2007-2013.

Date de rédaction

12/12/2014