ORGANEXT: La prochaine génération de cellules solaires

L’exploitation des nanomatériaux organiques tels que les cellules solaires ultrafines offre un formidable potentiel commercial. Afin de réaliser ce potentiel, ORGANEXT a fédéré des instituts, des entreprises et des responsables politiques en vue de développer des applications durables dans les domaines des énergies renouvelables et de la nanoélectronique.

Autres outils

 
Cellules solaires flexibles Cellules solaires flexibles

Le projet ORGANEXT, qui réunissait des partenaires de Belgique, d’Allemagne et des Pays-Bas, a permis de créer des emplois, de réduire la dépendance aux combustibles fossiles et d’améliorer la durabilité économique et environnementale des processus de production de nombreux produits. En outre, ses objectifs s’inscrivent dans le droit fil de la stratégie Europe 2020, qui insiste sur la nécessité de parvenir à la croissance économique par des moyens durables.

Un partage d’expertise

Les nanomatériaux organiques peuvent apporter des solutions intelligentes et durables dans plusieurs secteurs. Toutefois, jusqu’à il y a peu, seuls les instituts de recherche publics disposaient de l’expertise nécessaire dans ce domaine. Pour la toute première fois, ORGANEXT a mis à la disposition des entreprises une plateforme leur permettant de s’inspirer de l’expérience de ces instituts afin qu’elles puissent développer et commercialiser de nouveaux produits utilisant des technologies de pointe à partir de matériaux organiques.

Le projet a créé, en combinant le savoir-faire de plusieurs instituts de recherche régionaux, un laboratoire virtuel Euregional d’analyse des nanomatériaux au sein duquel chaque partenaire possédait des compétences spécifiques. C’était une solution rentable, qui a favorisé l’utilisation des matériaux organiques et la diminution de la dépendance aux combustibles fossiles. Elle a également permis aux petites et moyennes entreprises (PME) d’accéder à des équipements et à une expertise de pointe.

endant les quatre années d’existence du projet, des applications électro-optiques telles que revêtements intelligents, biocapteurs, circuits électriques et cellules solaires ont été mis au point au moyen de techniques de production peu onéreuses. Ces techniques à faible coût ont créé un effet d’entraînement puisque qu’elles ont donné aux PME la possibilité d’entrer en concurrence et de pénétrer le marché, créant ainsi des emplois verts et renforçant la bioéconomie.

En outre, elles nécessitent beaucoup moins de matériaux pour obtenir la même fonctionnalité, ce qui a permis une utilisation plus durable des ressources.

Des innovations passionnantes

L’innovation technologique (dans l’électronique imprimable et les cellules solaires organiques) a été un élément central d’ORGANEXT. La fenêtre à photovoltaïque organique, qui peut être intégrée dans la maison durable du futur, en est un exemple fascinant. Citons aussi la cellule solaire imprimable, qui peut être intégrée dans des textiles et même des surfaces courbes.

En fait, les avancées réalisées dans le cadre d’ORGANEXT ont été à ce point impressionnantes que les experts pensent aujourd’hui que le projet pourrait donner naissance à la prochaine génération de cellules solaires.

ORGANEXT s’est aussi intéressé de près aux initiatives éducatives qui sensibilisent les entreprises au potentiel des nanomatériaux organiques. Il a surtout ciblé les jeunes chercheurs pour promouvoir et développer plus avant le concept de bioéconomie dans les dans les différents pays de l’UE.

Les résultats parlent d’eux-mêmes. Dans le cadre d’ORGANEXT, plus de 43 entreprises ont défini des stratégies de développement et d’expérimentation de produits, tandis que 1 670 personnes ont participé directement à des projets de coopération transfrontaliers. 76 initiatives ont été lancées en vue de former les partenaires commerciaux et de les informer des possibilités économiques et écologiques et, au total, quelque 663 personnes ont été formées, un résultat supérieur à l’objectif de 270 qui avait été fixé.

Des informations sur l’impact du projet ont aussi été diffusées à un large public. Par exemple, ses résultats ont été publiés dans 52 publications universitaires.

Ces résultats montrent qu’ORGANEXT a la capacité de hisser l’Europe à la pointe d’un segment important de la bioéconomie.

Au vu de son succès, le projet ORGANEXT a déjà été présenté comme exemple de bonne pratique dans une étude comparative de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) sur la politique d’innovation transfrontalière.

laquo;ORGANET rassemble des centres de recherche de haut niveau, des entreprises et des responsables politiques d’Euregio Meuse-Rhin en vue du développement de la prochaine génération d’optoélectronique organique et de cellules solaires pour un avenir intelligent et durable.»

  • Prof. Dr Jean V. Manca, Université de Hasselt et coordinateur du projet ORGANEXT

Investissement total et financement de l’UE

Le projet «ORGANEXT» bénéficie d’un investissement total de 7 491 457 EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional, au titre du programme opérationnel «Interreg IV-A Euregio Meuse-Rhin» pour la période de programmation 2007-2013, s’élève à 3 745 728 EUR.

Date de rédaction

31/01/2014