Un nouveau centre d'écodéveloppement urbain à Bruxelles

Les technologies énergétiques et environnementales sont au cœur du projet EMOVO, qui entend créer un centre de recherche et de formation pluridisciplinaire à Bruxelles. Centré sur l'écodéveloppement urbain, ce projet a abouti à la mise en service de quatre laboratoires spécialisés dans le stockage de l'électricité, l'énergie éolienne, l'utilisation rationnelle de l'énergie dans les bâtiments et la mesure du bruit.

Autres outils

 
Tests comparatifs de batteries pour promouvoir la mobilité écoélectrique. © Valery De Smet, Erasmushogeschool Bruxelles Tests comparatifs de batteries pour promouvoir la mobilité écoélectrique. © Valery De Smet, Erasmushogeschool Bruxelles

" EMOVO rassemble des activités de recherche de haut niveau sur des thématiques énergétiques et environnementales. Il redynamise une zone qui constitue le centre historique de l'industrie énergétique bruxelloise. "

Professeur Peter Van den Bossche, chargé d'enseignement à la VUB

Le projet a regroupé les travaux de recherches sur l'environnement urbain (principalement l'énergie durable et le transport écologique) sur le site d'Anderlecht. Il rassemble des groupes de recherche de l'Erasmushogeschool (EhB) et de la Vrije Universiteit Brussels (VUB) au sein de l'Association universitaire de Bruxelles.

Le premier laboratoire mis en service est le RESS (rechargeable energy storage systems / systèmes de stockage énergétique rechargeables). Il étudie les batteries à haute performance pour promouvoir la mobilité écoélectrique. Les véhicules électriques, voitures et vélos, peuvent réduire la pollution urbaine et sonore. Les chercheurs étudient tous les aspects de ces batteries, y compris leur utilisation et leur entretien.

Exploiter l'énergie éolienne en milieu urbain

Le laboratoire sur l'énergie éolienne urbaine met au point un cadre d'essais pour les éoliennes urbaines. Bien que ces petites turbines complémentent les éoliennes de plus grande taille et soient idéales dans les villes, elles ne sont pas encore très répandues en Europe. On cherche également à optimiser les éoliennes existantes et à concevoir de nouveaux modèles novateurs pour les villes.

Le réseau de chercheurs du laboratoire de mesure du bruit évalue certaines variables environnementales en milieu urbain telles que le bruit et les particules fines. Un équipement sophistiqué permet d'interpréter visuellement les sons et les bruits et d'établir des mesures de référence dans trois chambres anéchoïques. Ces mesures pourront servir à concevoir des logiciels améliorant la gestion de l’environnement urbain.

Développement et partage des connaissances

En service depuis 2014, le quatrième laboratoire s'intéresse à l'utilisation rationnelle de l'énergie pour le chauffage des bâtiments. Son objectif est de développer les connaissances et de promouvoir les technologies de production de chaleur à partir d'énergie renouvelable comme les chaudières à biomasse, les pompes à chaleur géothermiques et les capteurs thermosolaires. 

EMOVO regroupe 20 chercheurs, travaillant sur 14 projets de recherche et 12 projets de services. Ses résultats ont été publiés dans 80 publications scientifiques. Le projet offre aussi des formations techniques professionnelles dans les domaines de recherche concernés afin de promouvoir l'emploi local.

Investissement total et financement de l'UE

Le projet «EMOVO» a fait l'objet d'un investissement total de 3 733 000 EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional s'élève à 475 000 EUR au titre du programme opérationnel «Bruxelles-Capitale» pour la période de programmation 2007-2013.

Date de rédaction

03/06/2015