Une gigantesque halle alimentaire favorise le développement durable de cette zone urbaine

Célèbre pour ses marchés couverts de viandes et de produits frais, le site Abattoir de Cureghem à Bruxelles est en cours de rénovation. Ces travaux ambitieux contribuent au développement social et urbain du quartier. La principale nouveauté est une vaste halle alimentaire qui offre un emplacement plus permanent aux commerçants travaillant le week-end. Sont également prévus les locaux commerciaux associés, un projet pionnier de ferme urbaine et des bâtiments résidentiels.

Autres outils

 
Nouvelle halle alimentaire et installations associées dans la capitale de l'Europe. © Abattoir SA Nouvelle halle alimentaire et installations associées dans la capitale de l'Europe. © Abattoir SA

" La halle alimentaire avec son projet pilote de ferme urbaine renforce les relations professionnelles en place entre les PME et les travailleurs indépendants du secteur économique alimentaire en la traduisant en des relations économiques circulaires et durables. "

Jo Huygh, architecte

Datant du 19e siècle, ce site industriel de 11 hectares situé dans l'arrondissement d'Anderlecht, à Bruxelles, abrite un abattoir urbain, des entreprises de découpe de viande et des marchés alimentaires populaires. L'objectif de ce projet géré par l'entreprise locale Abattoir SA est de maintenir ces activités vitales et d'ajouter de nouvelles installations commerciales et de loisirs. Cette régénération devrait rendre le quartier plus attractif et plus polyvalent, au profit des commerçants du marché, de leurs clients, des visiteurs et de la population locale.

Au cœur du projet figure une nouvelle halle alimentaire de 9 200 m2, qui vient compléter le marché à ciel ouvert situé sur la grande place à proximité. Cette halle, dont la construction ne trouble en rien les activités actuelles du site, est un édifice de 14 mètre de haut, de style moderne et aérien. Elle comprend un espace de vente au détail, des salles de stockage et des emplacements commerciaux pouvant accueillir 17 bouchers et 25 primeurs.

La ferme de Rooftop, une première en Europe

Grande nouveauté: la ferme urbaine. Ce projet pilote de 4 000 m2 couvre environ la moitié du toit de la halle alimentaire. Il comprend des serres et des jardins permettant de cultiver des légumes et des herbes en tous genres. Les produits frais récoltés dans la ferme seront vendus sur les marchés du site ou servis aux consommateurs sous forme de mets délicieux concoctés dans le nouveau restaurant construit sur le toit du marché.

De plus, le projet prévoit la construction de 600 m2 de locaux commerciaux et de 24 appartements sur plusieurs étages au-dessus de ces points de vente, une situation privilégiée tout près de la station de métro. Ces logements constituent une transition naturelle entre la nouvelle halle alimentaire et les bâtiments existants dans les rues adjacentes.

Une nouvelle organisation à but non lucratif, Cultureghem, redynamise le quartier grâce à diverses activités et manifestations culturelles allant d'ateliers de cuisine et de danse à un lieu de rencontre pour les jeunes construit de leurs propres mains.

Le projet devrait s'achever en avril 2015. Toutes les installations du site devraient être mises en service cette même année.

Investissement total et financement de l'UE

Le projet «Halle Alimentaire Abattoir» dispose d’un investissement total de 16 289 606 EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional s’élève à 7 479 067 EUR au titre du programme opérationnel «Bruxelles-Capitale» pour la période de programmation 2007-2013.

Date de rédaction

10/12/2014