Satisfaire le besoin de développement de ports durables grâce à la coopération transfrontalière

Quatre autorités portuaires belges (Anvers, Gand, Ostende et Zeebruge en Flandre) et deux ports néerlandais (Terneuzen et Vlissingen en Zélande) ont uni leurs forces pour promouvoir le développement durable.

Autres outils

 
Port de Gand Port de Gand

" En établissant une structure permettant le partage de connaissances et l'échange d'expériences entre les ports, nous pourrons assurer une plus grande durabilité. Nous pourront également découvrir les différentes méthodes utilisées dans les principaux ports pour diminuer notre propre empreinte écologique. "

Saskia Walters, conseiller, port de Gand

Un réseau d'apprentissage a été mis en place dans le cadre du projet «Duurzame Zeehavens» (ports durables) dans le but d'organiser des réunions de coordination et de consultation entre les partenaires du projet. Un site Web spécial propose également une multitude d'informations destinées aux principales parties prenantes.

Partager les résultats de l'enquête

L'équipe du projet a également mené plusieurs études sur l'énergie solaire et éolienne, les bâtiments durables et l'utilisation efficace des ressources, ainsi qu'une étude de faisabilité sur une base de données environnementale pour la navigation maritime. Les principaux résultats des deux études ont été diffusés au sein du réseau via le site Web et diverses présentations. Grâce à la collaboration et au partage d'expériences, les ports impliqués visent à répondre aux exigences du public relatives à un développement plus durable et de meilleure qualité.

Activités par port

Le port de Zeebruge contribue au projet en installant des turbines éoliennes sur ses différents terminaux portuaires et en évaluant le potentiel de la mise en place d'un réseau commun de turbines éoliennes. Le port de Gand étudie les débits résiduels et secondaires de chaleur et de CO2, tandis que les autorités d'Ostende conçoivent des bâtiments portuaires durables et respectueux de l'environnement.

Les deux ports de Zélande examinent les possibilités de générer de l'énergie renouvelable grâce à des panneaux solaires à grande échelle. Entretemps, le port d'Anvers collecte une banque de données basée sur les données environnementales à l'attention du secteur maritime. Les résultats des activités susmentionnées, dont la publication est attendue pour fin 2014, devraient encourager d'autres ports à améliorer leur efficacité énergétique.


Investissement total et financement de l'UE

Le projet «Duurzame Zeehavens (NL)» a fait l'objet d’un investissement total de 794 428 EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional s’élève à 397 214 EUR au titre du programme opérationnel «Interreg IV Grensregio Vlaanderen–Nederland» pour la période de programmation 2007-2013.

 


Date de rédaction

10/12/2014