'Materia Nova', un pôle pour les nouveaux matériaux

Au service des entreprises de la région, le pôle de recherche Materia Nova met au point les matériaux de demain dans le domaine des polymères et des revêtements de surface.

Autres outils

 
Des équipements de pointe très performants. Des équipements de pointe très performants.

Contexte


Fondé en 1995 par la Faculté Polytechnique de Mons (FPMs) et l’Université de Mons-Hainaut, Materia Nova est un pôle de recherche qui emploie 50 chercheurs et techniciens hautement qualifiés. Il s'est structuré sur une base autonome depuis 2001. Ses activités principales portent d'une part sur l’étude des polymères(1), et d'autre part sur celle des surfaces et interfaces.


L’axe "Polymères" regroupe trois unités: Chimie des matériaux nouveaux; Matériaux polymères et composites; Physico-chimie des polymères. Il vise notamment à modéliser le comportement des matériaux, afin de comprendre ou de prédire leurs propriétés optiques et électroniques. D'autres recherches concernent les polymères biodégradables à base d'acide lactique dans deux domaines d'application: les emballages rigides jetables et les fibres textiles synthétiques.


L’axe "Surfaces et interfaces" se répartit en quatre unités: Chimie inorganique et analytique; Electrochimie et traitements de surfaces; Recherche en modélisation moléculaire; Sciences des matériaux. Si les recherches sont ultra sophistiquées, leurs applications sont très concrètes: vaporisateur, peinture, lubrifiant de moteur, amélioration de l'efficacité d’un savon... Une autre activité porte sur la recherche de nouveaux matériaux, fabriqués en films minces, dont les applications très diverses vont de l’électronique à la fabrication de couches "intelligentes" (dont les propriétés varient en fonction des conditions extérieures), en passant par la mise au point de barrières chimiques (couches anticorrosion à impact réduit sur l’environnement) et de cellules solaires.


Au-delà de ce cœur de métier, Materia Nova offre une large gamme de services aux entreprises: études appliquées, recherche et développement à finalité industrielle, études sur de nouvelles utilisations des matériaux, études de marché, validation et transfert de procédés, conseil technique… La structure assure également une veille technologique et scientifique et notamment un inventaire permanent des brevets.


Materia Nova dispose d'équipements de pointe très performants, continuellement actualisés et perfectionnés, dédiés à la recherche à finalité industrielle. Le pôle bénéficie par ailleurs de la recherche fondamentale menée par l'Université et la FPMs.


Résultats


Depuis sa création, Materia Nova a multiplié ses contacts avec les entreprises, les universités et les centres de recherche. En 2005, par exemple, elle a effectué des recherches ou des prestations pour une soixantaine de clients. Ainsi, le fabricant de câbles Nexans Benelux SA a pu maintenir et développer son site de Dour grâce à la mise en production de nouvelles lignes à haute tension issues d’une recherche menée en partenariat avec Materia Nova. A terme, la société prévoit de créer 50 postes supplémentaires. Des centres de recherche de grandes entreprises comme Glaverbel ou Dow Corning se sont déclarés prêts à localiser leurs activités à proximité de Materia Nova.


Le projet d’écrans d’affichage souples à base de matériaux polymères, pour lequel Materia Nova s’était associée au Centre de Recherche Philips (Pays-Bas), à l’Université de Linköping (Suède), à l’Université de Cambridge, au Centre de Recherche de Covion et à Cambridge Display Technology (Royaume-Uni) a reçu en 2003 le prix Descartes de la Commission européenne récompensant la recherche internationale. On citera encore MABIOLAC (MAtériaux composites BIOdégradables à base d'acide LACtique), un projet mené dans le cadre d'INTERREG et qui est parfaitement en phase avec la politique de développement durable prônée par l'UE. Il est piloté par Materia Nova en partenariat avec la S.A. hennuyère GALACTIC (seul producteur belge d'acide lactique, substance prometteuse issue de l'agroalimentaire), l'Ecole supérieure de chimie de Lille et l'Ecole nationale supérieure des arts et industries textiles de Roubaix.

(1)Substances constituées de grandes molécules formées par la répétition d'un même motif composé d'une ou de plusieurs unités de base ("monomères"). Les polymères comprennent certains composés organiques formant la matière vivante, comme les protéines, la cellulose ou les résines naturelles, ainsi que de nombreux matériaux synthétiques comme les plastiques, les fibres et les adhésifs. Le verre, les silicates ou le graphite peuvent être considérés, au sens large, comme des polymères (source: Biotel).

Date de rédaction

01/09/2006