Relier Liège grâce à une nouvelle passerelle pédestre

Grâce au financement de l’UE, «La Belle Liégeoise», la nouvelle passerelle de la ville belge de Liège qui traverse la Meuse relie la gare aux quartiers environnant le parc de la Boverie, offrant ainsi un itinéraire sûr et pratique aux résidents pour se rendre en ville et au travail.

Autres outils

 
«La Belle Liégeoise» a été officiellement ouverte au public le 2 mais 2016. © SPW «La Belle Liégeoise» a été officiellement ouverte au public le 2 mais 2016. © SPW

" Le projet a permis de créer une liaison importante pour améliorer la mobilité entre deux quartiers: les environs de la gare TGV et le quartier des Vennes, zone de résidence et de commerces. La passerelle est au cœur de cette nouvelle liaison puisqu’elle relie le quartier de la gare aux attractions culturelles et de loisirs du Parc de la Boverie "

Stéphane Barlet, coordinateur du projet

La Meuse qui traverse tout le centre historique de la ville belge de Liège coupe la ville en deux par manque de ponts. L’essor de la ville et la création de nouveaux commerces, d’attractions culturelles et de nouveaux nœuds de transport rendaient nécessaire la construction d’un nouveau pont pour relier les deux rives.

Un projet de nouvelle passerelle a donc été conçu afin de faciliter les déplacements entre les deux nouveaux centres émergents de la ville. Elle crée un itinéraire agréable pour les piétons, les cyclistes et les personnes handicapées en reliant le quartier moderne de la Gare des Guillemins au Parc de la Boverie qui accueille le musée de ville, rénové depuis peu.

Pour une meilleure mobilité pédestre

La passerelle mesure 294 mètres de long, dont 163 mètres surplombant la Meuse et 5,5 mètres de large. D’abord construite sur un site de montage provisoire sur les bords de la Meuse près de l’Ile Monsin, la passerelle a été acheminée par bateau sur son emplacement définitif. Avec ses 900 mètres de garde-corps, elle garantit un niveau de sécurité optimal à ses usagers, et ses rampes la rendent accessible aux personnes à mobilité réduite. La construction de cette passerelle a nécessité 745 tonnes d’acier, 4 500 tonnes de béton pour une surface peinte d’un total de 3 800 mètres carrés.

Le métal blanc qui la caractérise fait écho au design moderne de la gare conçue par Santiago Calatrava qu’elle relie. Le sol de la passerelle est revêtu de bois, comme un clin d'œil au parc situé de l’autre côté.

La Belle Liégeoise

«La Belle Liégeoise» a été officiellement ouverte au public le 2 mais 2016 Elle constitue une étape marquante de la stratégie de la municipalité et de la région pour transformer le quartier des Guillemins qui est resté historiquement isolé du reste de la ville. Quartier résidentiel de plus en plus prisé par les Liégeois, il était devenu crucial d’offrir à ses résidents un accès pratique et sûr aux autres quartiers de villes, accueillant l’offre culturelle et de loisirs, ainsi que le centre des affaires.

Aujourd'hui, grâce à la Belle Liégeoise, les résidents ne sont plus contraints de faire un détour et d’emprunter les ponts où la circulation automobile est intense. Ils peuvent au contraire bénéficier d’une promenade pittoresque à pied ou à vélo sur la Meuse.

Le projet s’inscrit dans une volonté plus vaste de développer le quartier de la gare, ainsi que les quais de la Meuse et l’Esplanade des Guillemins qui ont été rénovés récemment dans le cadre d'un autre projet. La passerelle est désormais empruntée par plusieurs milliers de personnes régulièrement.


Investissement total et financement européen

L’investissement total du projet «La Belle Liégeoise (Développement du quartier environnant la gare TGV et construction d’une passerelle» s’élève à 8 366 568 EUR, auquel le Fonds européen de développement régional contribue à hauteur de 3 346 627 EUR par l’intermédiaire du programme opérationnel «Wallonie» pour la période de programmation 2007-2013.


Date de rédaction

02/02/2018

Vidéos