Le Musée du Doudou valorise la Ducasse rituelle de Mons et la légende de Saint-Georges

En Wallonie (Belgique), Mons a transformé l’ancien Mont de Piété en musée consacré à son « Doudou », ducasse rituelle de la ville. Cette fête annuelle à l’époque de la Trinité, célèbre le mythe de Saint-Georges terrassant le Dragon. En 2005, la Ducasse de Mons a été reconnue par l’Unesco comme « patrimoine oral et immatériel de l'Humanité ». Le musée du Doudou permet de découvrir ces traditions historiques locales à travers un parcours d’interprétation mêlant interactivité et virtuel. Plusieurs emplois directs et indirects ont été créés. La fréquentation touristique a augmenté.

Autres outils

 
Le musée du Doudou accueille un centre d’interprétation de la Ducasse de Mons, tradition annuelle festive très prisée des habitants.  © Serge Brisson Le musée du Doudou accueille un centre d’interprétation de la Ducasse de Mons, tradition annuelle festive très prisée des habitants. © Serge Brisson

" Le musée est à destination des montois qui connaissent le Doudou par cœur mais également du touriste venu de l’étranger qui le découvre pour la première fois. La mission de transmission de la Ducasse de Mons entre les générations y est centrale. "

Manuela Valentino, Conservateur des Patrimoines UNESCO, Ville de Mons

Le weekend de la Trinité, les habitants se pressent par milliers pour participer à la Ducasse de Mons. La fête célèbre l'histoire de la Cité à travers la figure de sa fondatrice, Sainte Waudru. Descente de la châsse des reliques et procession précèdent une mise en scène du combat dit du" Lumeçon ", qui rejoue le mythe de Saint-Georges terrassant le Dragon.

Le musée du Doudou invite à revivre cette tradition festive montoise à travers un parcours d’interprétation émaillé d’explications, de films, d’objets, de musique... Il propose aussi des activités pédagogiques adaptées à l’âge des participants.

Aménagé dans l’ancien Mont de Piété, le musée du Doudou est situé à deux pas de la Grand’Place de Mons dans le jardin du Mayeur. Véritable centre d’interprétation, il croise plusieurs regards : historique, anthropologique, scientifique, artistique, laïc ou religieux. Au fil de la visite, le public découvre les différents moments forts de la fête. Il prend conscience de sa signification et de son importance aux yeux des habitants de Mons et des touristes ou visiteurs. 

Le musée lui fournit les clés de lecture de l’état d’esprit qui règne au cœur de la cité lors de la Ducasse : chaque année à la Trinité, en mai ou juin selon le calendrier, la foule se rassemble sur la Grand-Place face à l'Hôtel de Ville pour applaudir Saint-Georges terrassant le Dragon d’un dernier coup de pistolet. Le visiteur du musée du Doudou comprend à quel point ce rite festif constitue l’un des fondements du sentiment d’identité des montois.

Dès son ouverture mi-2015, dans le cadre de “Mons 2015, capitale européenne de la culture”, le Musée du Doudou n’a cessé d’attirer des visiteurs. Ils étaient 15.000 en 2016 et déjà près de 14.000 entre janvier et novembre 2017. « Le musée est essentiellement visité par des locaux ainsi que par des touristes, en majorité des enfants et des familles. Un travail de médiation spécifique est effectué chaque année par plusieurs médiateurs du dynamusée (service éducatif du Pôle muséal de Mons), qui accueillent chaque année principalement des groupes d'enfants avant le Doudou. La formule "anniversaire" du mercredi après-midi rencontre aussi un beau succès. » raconte Manuela Valentino, Conservateur des Patrimoines UNESCO à la Ville de Mons. 

Pour répondre à l’intérêt des touristes, des visites guidées ont été mises en place en plusieurs langues (français, anglais, néerlandais, allemand, italien, espagnol et chinois). Sur le plan économique, l’attractivité du lieu a donné naissance à une dizaine de commerces dans la zone de la Grand’Place et des rues adjacentes. Il a également permis la création de plusieurs postes directs à temps plein ou temps partiel : conservateur des Patrimoines UNESCO et son assistant, un animateur, deux agents d’accueil, deux gardiens. Plusieurs autres métiers en bénéficient également : guides indépendants, personnel de maitenance. 

De plus, le musée a contribué aux emplois indirects, par exemple en faisant fabriquer par des entreprises régionales, des objets et des publications pour sa boutique. Enfin, il aide à créer des synergies avec d’autres sites de la ville comme le beffroi. 

Investissement total et financement de l'UE

Le projet “Musée du Doudou de Mons” a fait l’objet d’un investissement total de 3.729.088 EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional s’élève à 1.478.359 EUR au titre du Programme opérationnel Wallonie (Hainaut) pour la période de programmation 2007-2013.

 

Date de rédaction

11/12/2017